/regional/montreal/monteregie

Tout faire pour protéger les collines montérégiennes

Neuf organismes de préservation se sont unis mardi afin de créer une coalition afin de protéger les collines montérégiennes, dont quatre se trouvent en Estrie.Ils souhaitent avoir une meilleure écoute des élus et décideurs.

• À lire aussi: Faune: plus de 225 000 $ pour la protection des espèces menacées

Les collines montérégiennes, ce sont neuf montagnes: du Mont-Royal en passant par les Monts St-Bruno, Saint-Hilaire,Saint-Grégoire, Rougemont ainsi que les Monts Yamaska, Brome, Shefford et Mégantic en Estrie.

Les menaces pour leurs milieux naturels réelles et récurrentes, les humains et de plus en plus nombreux à les fréquenter.

À cette hausse d’achalandage, il faut ajouter d'autres facteurs potentiels de dégradation comme les changements climatiques, le développement résidentiel et récréotouristique, même la hausse du cheptel de cervidés.

Plus du tiers de la population du Québec habite le territoire où sont situées les collines montérégiennes.

On n'a qu'à penser à Bromont dont la population a doublé depuis une quinzaine d'années.

Un plan commun d'intervention et l'engagement financier récurrent des différents paliers de gouvernement pour le soutenir, voilà ce que demande la nouvelle coalition pour mieux protéger les montérégiennes.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.