/news/elections

Contamination des eaux à Kanesatake: le Parti vert réclame une intervention immédiate

L’aile québécoise du Parti vert réclame l’intervention immédiate d’Environnement Canada pour stopper l’écoulement toxique provenant du site d’un dépotoir qui contamine les eaux de Kanesatake et le lac des Deux Montagnes.

Le dépotoir, opéré par l’entreprise G&R Recyclage, contiendrait l’équivalent de 160 piscines olympiques de matières résiduelles non identifiées, selon une enquête de longue haleine menée par l’organisme ReconciliAction.

Une intervention avant l’hiver est réclamée afin de «capter, retenir, et traiter les écoulements du site».

«D’après des échantillons d’eau de surface prélevée au site par le ministère de l’Environnement du Québec en 2019, les concentrations de BPC [biphényles polychlorés] dans un cours d'eau qui traverse le site passent de 0.000034 ug/l en amont à 0.023 ug/l à la sortie du site, soit une augmentation de 676 fois», écrit l’aile québécoise du parti dans un communiqué.

«Ceci est une preuve que des BPC toxiques, un groupe de substances contrôlées par les lois fédérales, se trouvent dans des déchets dangereux stockés au site. Ce site a reçu depuis 2015 divers types de déchets (des sols usés, déchets de construction et de démolition) provenant de l’extérieur de Kanehsatà:Ke [Kanesatake]», ajoute-t-on.

Aucun système de traitement des eaux polluées n’a été installé sur le site, situé à proximité de la terre où vit une partie de la nation mohawk du Québec.

Il s’agit d’un exemple de «racisme environnemental», dénonce-t-on. «L’aile québécoise du Parti vert du Canada est outrée qu’un territoire autochtone serve de dépotoir de déchets toxiques», fait-on savoir.

«Pour l’Aile québécoise, cette décontamination doit être faite par le gouvernement fédéral. Ce n’est pas aux Premières Nations d’assumer les coûts de cette décontamination quand ni le Québec ni le Canada n’ont pu empêcher que le territoire de Kanehsatà:Ke soit contaminé par un site toxique illégal», indique-t-on.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.