/finance/homepage

Les ventes en gros en fort recul au Québec en juillet

Photo d'archives Agence QMI, Joël Lemay

Les ventes en gros au Canada ont reculé pour un deuxième mois consécutif, en juillet, encaissant une baisse de 2,1 %. Et c’est le Québec qui est le grand responsable de cette diminution, la province ayant généré à elle seule les trois quarts du repli canadien.

Les ventes en gros au Québec ont baissé de 8,8 % pour s'établir à 13,4 milliards $ en juillet. C’est un contraste par rapport au sommet atteint en juin à 14,6 milliards $, a rappelé Statistique Canada, jeudi, en dévoilant ces données.

L’agence fédérale a indiqué qu’en excluant la baisse d’avril 2020 en raison de la première vague de COVID-19, le Québec a connu sa «plus forte diminution mensuelle des 10 dernières années».

Ainsi, on indique que les «ventes ont fléchi dans les sept sous-secteurs, et le sous-secteur des matériaux et fournitures de construction a affiché le recul le plus marqué; les ventes ont diminué de 19,4 % pour s'établir à 2,1 milliards de dollars. Le sous-secteur des véhicules automobiles et des pièces et accessoires de véhicules automobiles suivait de près, et ses ventes ont diminué de 21,4 % pour s'établir à 1,6 milliard de dollars, après avoir atteint un sommet en juin», a-t-on détaillé.

D’un océan à l’autre, les ventes en gros ont atteint 70,1 milliards $ en juillet. Les ventes en gros ont diminué dans ses provinces, mais elles ont augmenté au Manitoba (+1,2 %), en Saskatchewan (+0,8 %) et en Ontario (+0,4 %).

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.