/news/coronavirus

Les 12-17 ans ont été moins actifs pendant la pandémie

Plus du tiers (37,2 %) des jeunes de 12 à 17 ans auraient respecté les recommandations canadiennes en matière d'activité physique depuis le début de la pandémie de COVID-19, alors qu’ils étaient la moitié (50,8 %) à le faire avant la crise, révèle une étude de Statistique Canada.

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

• À lire aussi: La pandémie freine dans le monde... sauf au Canada et aux États-Unis

• À lire aussi: 837 nouveaux cas et trois décès

L'étude intitulée «Les jeunes - mais non les adultes - ont déclaré avoir fait moins d'activité physique pendant la pandémie de COVID-19» a permis de comparer l'activité physique faite avant et pendant la pandémie. Elle révèle que les jeunes de 12 à 17 ans ont été quotidiennement moins actifs pendant la pandémie, alors qu’il n’y aurait pas eu de changement significatif chez les adultes de 18 à 64 ans.

Les sondeurs ont interrogé les jeunes quant à l'activité physique découlant de leur locomotion active, par exemple la marche ou le vélo pour se rendre à un endroit et en revenir; leurs loisirs, comme la participation à des sports à l'extérieur de l'école; leurs activités physiques à l’école; et les tâches ménagères.

En comparant l'automne 2018 et l'automne 2020, les jeunes ont déclaré avoir passé beaucoup moins de temps au quotidien à pratiquer des activités physiques découlant des loisirs et de l'école. Tandis qu’aucune différence importante n'a été observée quant à l'activité physique faite dans le cadre du transport actif ou des tâches ménagères.

L'étude a également permis d'examiner l'activité physique chez les personnes de 65 ans et plus ainsi que chez les travailleurs, qu’ils soient télétravailleurs ou non.

La collecte de données s’est échelonnée de 2018 à 2020, dans le cadre de l'Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes (ESCC).

Bien que les politiques visant à contrôler la propagation de la COVID-19 aient varié dans l'ensemble du pays, on demandait généralement aux jeunes et aux adultes canadiens de limiter les contacts avec les personnes extérieures à leur foyer, ce qui a réduit les possibilités d'activité physique à l'extérieur de la maison.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.