/finance/consumer

Rouler électrique, est-ce plus cher?

Modern Futuristic Electric Car Charging Parking at the Charger Station

Illustration Adobe Stock

Alors que s’ouvre le Salon du véhicule électrique et hybride rechargeable de Montréal, je me suis demandé si c’était réellement plus cher de rouler avec une voiture électrique. 

Prenons une Kia Soul EV électrique comparée au même modèle à essence. Si vous faites 20 000 kilomètres par année (la majorité des Québécois roulaient plutôt entre 15 000 et 16 000 km avant la pandémie), le calculateur de Ressources naturelles Canada (fcr-ccc.nrcan-rncan.gc.ca/fr) démontre une économie des deux tiers en faveur de l’électrique. 

On parle de coûts énergétiques annuels de 486 $ pour le modèle électrique et 1975 $ pour l’équivalent thermique, soit une économie hebdomadaire d’environ 30 $. 

Avec un hybride rechargeable, comme le RAV4 Prime, on parle d’un budget énergétique annuel de 870 $, comparé à 2000 $ pour l’équivalent à essence.

Évidemment, les comparaisons ont leurs limites. Tout dépend de votre style de conduite. Rouler électrique coûte plus cher sur les autoroutes, rouler à essence est moins économique en ville. 

Et l’achat ? 

Vous allez me dire qu’acheter électrique coûte plus cher. Vous avez raison. 

Une Kia Soul électrique coûte 54 000 $, le modèle à essence 31 300 $. Sur cinq ans, la mensualité de la Soul électrique sera de 710 $ (en tenant compte des subventions à l’achat de 11 306 dollars et d’un financement à 1,99 %), comparé à 535 $ pour la Soul à essence.

Par contre, toujours à 20 000 kilomètres, les coûts annuels de la Soul électrique sont de 852 $ (électricité : 295 $ ; entretien : 557 $), soit 71 $ par mois ; comparé à 3154 $ pour la Soul thermique (essence : 2152 $ ; entretien : 1002 $), soit 263 $ par mois, selon le comparateur de CAA-Québec (carcosts.caa.ca/fr).

Écoutez la chronique économique d'Yves Daoust, directeur de la section Argent du journal de Montréal et du Journal de Québec, sur QUB radio: 

Votre Soul électrique coûtera donc 781 $ par mois, comparé à 798 $ pour le modèle à essence !

Selon diverses sources, faire le plein de sa voiture électrique à la maison coûte environ 7 $. 

Avec un véhicule électrique, les coûts d’entretien sont minimes (surtout pour le nettoyage des freins), mentionne Jesse Caron, expert automobile chez CAA Québec, avec qui j’ai fait les calculs pour cette chronique.

CONSEILS 

-Vous craignez les voyages en mode électrique ? Je viens de terminer la boucle Sainte-Adèle/Rouyn-Noranda en passant par l’Ontario, le Témiscamingue et le parc de La Vérendrye (1460 km avec les petits détours). Ça m’a coûté 83,32 $ aux bornes de recharge rapide. Avec une voiture faisant 8 litres/100 km, j’aurais casqué 164,81 $. Avant de partir, vous localisez les bornes sur votre parcours avec des applications comme PlugShare ou Circuit électrique. Vous ne serez jamais pris au dépourvu.  

-L’hiver, un véhicule électrique perd entre 30 % et 40 % de son autonomie dès que le mercure baisse à moins 10 degrés.  

-Les batteries subissent une dégradation annuelle de capacité de 1 %, mais comme on recharge systématiquement entre 80 % et 85 %, on ne verra pas de différence avant 15 ans...  

-Peu de modèles de véhicules électriques peuvent tirer une remorque.  

-Il est difficile de rouler électrique sans téléphone intelligent.  

-Prévoir l’achat d’une borne de recharge, entre 700 $ et 1500 $, desquels vous soustrayez une subvention de 600 $ (vehiculeselectriques.gouv.qc.ca).  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.