/news/coronavirus

Soins intensifs débordés en Alberta: le Québec pourrait être sollicité

La situation devient critique dans les centres hospitaliers de l’Alberta, si bien que la province envisagerait de déplacer certains de ses patients COVID vers des lits de soins intensifs d’autres provinces. 

• À lire aussi: La pandémie frappe l’Alberta, et la campagne d’O’Toole

«Le problème, c’est que la Colombie-Britannique et la Saskatchewan, juste à côté, sont dans la même situation que nous. Dans une semaine ils auront le même nombre d’hospitalisations [...] On ne peut pas leur envoyer de patients», a expliqué le Dr Joe Vipond, urgentologue au Foothills Medical Centre de Calgary, au micro de Mario Dumont sur QUB radio, vendredi.

Ce dernier, très critique de la gestion pandémique du gouvernement de Jason Kenney, qu’il tient en partie responsable de la crise actuelle, explique qu’il doit désormais envisager de déplacer certains de ses patients encore plus loin dans le pays.

«Il va falloir regarder plus loin, en Ontario ou au Québec. Mais c’est 5-7 heures dans un avion par personne, et ils sont des centaines à être assez malade pour nécessiter un lit de soins intensifs!», a-t-il observé.

«C’est sûr qu’on va avoir des morts de patients qui, s'ils avaient été habitants du Québec ou de la Nouvelle-Écosse, ne seraient pas décédés! C’est incroyable que, dans une société comme le Canada, on est laissé la politique prendre le dessus sur le bien-être des gens», a déploré le Dr Vipond. 

  • Écoutez l'entrevue avec Dr Joe Vipond à QUB radio:  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.