/finance/homepage

STQ: les traversiers renouvellent leur mandat de grève

Photo d'archives

Pour maintenir la pression sur la Société des traversiers du Québec (STQ), le Regroupement des traversiers a annoncé jeudi avoir obtenu un nouveau mandat de grève de 5 jours.

• À lire aussi: Des employés de la traverse Tadoussac-Baie-Sainte-Catherine entérinent l’entente de principe

• À lire aussi: Les services essentiels maintenus

Les trois syndicats de la STQ de Lévis, Sorel/Saint-Ignace-de-Loyola (CSN) et des employés de la Traverse Matane-Baie-Comeau-Godbout ont massivement voté en faveur de la grève, à plus de 90 %.

«Si l'employeur compte sur l'usure pour régler la négociation, il devrait probablement réviser sa stratégie, parce que nous avons un mandat clair et fort de nos membres», ont mis en garde Patrick Saint-Laurent et Émilie Bourgie-Côté, porte-parole du Regroupement des traversiers CSN.

«Nous sommes toujours disponibles pour négocier», ont-ils ajouté.

Le Regroupement des traversiers affilié à la Fédération des employées et employés de services publics (FEESP-CSN) croit que l’employeur n’est plus compétitif, alors que le secteur est affecté par une pénurie de main-d’œuvre.

«On le voit, la pénurie de main-d'œuvre fait en sorte que les salaires et les conditions de travail ne sont plus compétitifs à la Société des traversiers du Québec», a mentionné Stéphanie Gratton, vice-présidente de la Fédération des employées et employés des services publics (FEESP-CSN).

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.