/news/law

Alberta: accusé d'avoir tué les deux chiens de son ex, il pourrait purger quatre ans de prison

Facebook: Jo Smith

Un homme de Calgary, en Alberta, qui est accusé d'avoir tué les deux chiens de son ex-femme, en février 2018, pourrait écoper d’une peine de quatre ans de prison.

«Cet homme est un monstre pour ce qu'il a fait», a dit Joanna Smith, en parlant de son ex-mari, John Geick, qui aurait infligé des blessures mortelles à ses deux chiens, Sophie et Tyler.

Mme Smith n’arrive toujours pas à trouver les mots pour décrire la douleur, la tristesse et la peur qu’elle ressent encore, selon une déclaration qu’a lue son avocate, Rose Greenwood, lors des observations sur la peine, vendredi.

D’après le «Calgary Sun», qui a couvert ce procès, Mme Smith a été incapable de demeurer dans sa maison du sud-ouest de Calgary qu’elle partageait avec son mari et son fils âgé de 10 mois, au moment des événements.

C’est dans cette demeure qu’elle a retrouvé morte sa chienne Sophie, de type basset, le matin du 15 février 2018. Deux jours plus tard, elle a trouvé son chihuahua Tyler dans une telle détresse médicale qu'elle l'a emmené d'urgence dans une clinique vétérinaire. En raison de la gravité des blessures, le chien a dû être euthanasié.

Vie menacée en prison

Comme le rapporte le quotidien albertain, l’avocat de Geick, Efrayim Moldofsky, a demandé vendredi à la juge Bernette Ho que son client écope d’une peine à purger dans la communauté. Selon lui, la grande attention médiatique et la grogne collective qu’a suscitée cette cause font en sorte que son client ne survivrait pas s’il devait aller en prison.

Me Greenwood a fait valoir qu'une peine allant jusqu'à quatre ans de prison, en plus d'une interdiction à vie de posséder des animaux, serait appropriée. Elle estime que la couverture médiatique n'est pas un facteur pour réduire une peine.

«En tant que société, nous reconnaissons que les animaux sont des êtres sensibles et qu'ils ressentent de la douleur et de la peur exactement de la même manière que nous», a déclaré Me Greenwood.

La juge Ho entendra la demande d’annulation de procès que plaidera l’avocat de Geik le 29 octobre prochain, avant de rendre sa décision.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.