/news/law

En cavale, le pasteur Paul Mukendi a fui à l’étranger

Reconnu coupable le 20 août dernier d’agression sexuelle sur une mineure, Paul Mukendi a clamé son innocence, et justifié sa fuite du Canada dans une brève allocution sur Facebook.

• À lire aussi: En cavale depuis le 20 août, Paul Mukendi s'exprimera sur sa décision de fuir

• À lire aussi: Paul Mukendi en cavale: l'avocate du pasteur quitte le navire

Devant un écran bleu, le pasteur déchu a fait une brève apparition d’une trentaine de minutes dans laquelle il nie toutes les accusations formulées à son égard, et clame son innocence.

Il déclare avoir fui en République démocratique du Congo, alors qu’on «lui a proposé d’aller dans beaucoup d’endroits, mais j’ai choisi d’aller dans mon pays, la RDC, et c’est ici que je suis présentement», a-t-il soutenu dans la vidéo qu’il a publiée sur les réseaux sociaux.

Graves accusations    

Paul Mukendi est accusé d’agression sexuelle sur mineur, voie de fait et menace de mort, ainsi qu’un autre procès pour des faits similaires à l’endroit de deux autres victimes.

La justice canadienne l’a condamné à huit ans de prison pour ces faits.

Une aide pour les recherches?    

Cette vidéo pourrait permettre aux enquêteurs québécois de confirmer ou au contraire d’infirmer des informations dont ils disposent.

Selon l’ex-enquêteur de la Sécurité du Québec Paul Laurier, «ça facilite la tâche, ça va donner plein d’indices. On va être capable de faire des corrélations, puisque la police a présentement des informations qui ne sont pas publiques».

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.