/news/coronavirus

L'industrie des bars mécontente des mesures sanitaires

L'industrie des bars a travaillé avec le gouvernement dans la mise en place du passeport vaccinal, mais se sent laissée tomber parce que malgré cette protection supplémentaire, les heures d'ouverture et la capacité des établissements sont toujours réduits. 

• À lire aussi: Trois-Rivières: une fête «comme dans le temps» à l’université

• À lire aussi: Loto-Québec retrouve le sourire

«Il faut comprendre que quand on va en affaires, si les revenus sont moindres que les dépenses, on ne pourra pas faire des affaires», note Pierre Thibault, président de la Nouvelle Association des Bars du Québec. «Sur ce point-là, on attend une réponse du gouvernement. On va travailler ensemble, mais redonnez-nous 100% de nos capacités opérationnelles ou sinon allez-y avec une mesure compensatoire financière.»

La capacité intérieure est réduite à 50%, et les heures sont restreintes. Les bars doivent fermer leurs portes à 1h, mais les gens peuvent rester jusqu'à 2h. 

«On ne veut pas se plaindre, mais l’idée c’est que si on paye un loyer commercial autour de 15 000 $ et qu’au final, on nous dit qu'on va couper notre chiffre d’affaires de 50%, ça ne fonctionne pas.»

En outre, depuis la mise en place du passeport vaccinal, l'industrie des bars remarque une baisse de l'achalandage. 

Selon M. Thibault, les propriétaires doivent aussi comprendre la situation dans laquelle les bars sont plongés. 

«C’est une mesure de guerre, comme on appelle, c’est un cas de force majeure», souligne-t-il. «C’est toujours la PME qui mange la claque, et inversement, nous, on nous demande de travailler avec le gouvernement, donc on peut improviser deux semaines, mais on ne peut pas s’éterniser sur un mois, un mois et demi, deux mois.»

M. Thibault explique que le gouvernement doit prendre des décisions rapidement alors que les travaux parlementaires sont recommencés, la Nouvelle Association des Bars du Québec espère avoir des retours du ministère de la Santé et de l’Économie.

«On veut travailler avec eux, mais comme on dit, le tango, ça se danse à deux.»

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.