/news/currentevents

Beauceville: plusieurs personnes blessées dans une explosion

Une explosion suivie d’un incendie majeur a ravagé une entreprise de transformation de bois à Beauceville, lundi matin, et huit travailleurs ont été blessés et conduits à l’hôpital.

C’est à 7h24 que les pompiers de l’endroit ont reçu un premier appel concernant une déflagration entendue chez SDB Séchoirs de Beauce situé sur la 134e rue.  

Sur place, le propriétaire du commerce voisin, David Poulin, a été l’un des premiers à porter secours, notamment à un travailleur coincé sur le toit.  

«Quand je suis arrivé, l’explosion était déjà faite et il y avait un peu de flammes... Y’avait un gars sur la toiture qui a réussi à rouler jusqu’au bord et, avec les pompiers et l’échelle, on est allé le chercher», a-t-il raconté au représentant du Journal pendant qu’un immense panache de fumée s’élevait dans le ciel.  

Comme l’entreprise abritait une cinquantaine d’employés, plusieurs ambulances ont été déployées et le service incendie a demandé du renfort aux pompiers de Saint-Joseph, Saint-Victor et Saint-Odilon.  

En tout, huit personnes ont été blessées, mais la Sûreté du Québec n’a pas voulu confirmer la nature exacte des blessures subies par les travailleurs qui ont été transportés vers les centres hospitaliers de l’Enfant-Jésus et de l'Hôtel-Dieu de Lévis.  

Toutefois, selon les informations obtenues par le Journal, deux travailleurs présentaient des brûlures importantes sur près de 80% de leur corps.

Employés sous le choc

Non loin de là, à la bibliothèque municipale, le vice-président et copropriétaire de l’entreprise, Nicholas Drouin, avait réuni la cinquantaine d’employés dont plusieurs semblaient sous le choc, pour faire le point avec eux.  

«Il y avait des travaux sur la toiture, mais pour l’instant, nous n’avons aucune idée s’il peut y avoir un lien. On travaille dans la poussière sèche... est-ce qu’il y a eu des flammes... pour l’instant, je l’ignore», a-t-il mentionné au sortir de sa rencontre.  

Dans la rue, les badauds étaient aussi nombreux à regarder partir en fumée l’entreprise implantée à cet endroit depuis de nombreuses années.  

«À tous les matins, je regarde dans la ville pour voir si tout va bien... et ce matin, en prenant mon café, j’ai vu un gros tuyau qui montait dans les airs pis là, j’ai vu ça sauter», a raconté Jean-Luc Giroux dont la fille travaille chez SDB.  

La porte-parole de la Sûreté du Québec, Hélène Saint-Pierre, a également fait savoir que l'enquête a été confiée aux enquêteurs des crimes majeurs et que celle-ci se fera en collaboration avec le service des incendies et la CNESST.  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.