/sports/homepage

Ducharme aime ce qu'il voit de Drouin

Photo Martin Chevalier

L'entraîneur-chef des Canadiens de Montréal, Dominique Ducharme, connaît Jonathan Drouin depuis une dizaine d'années maintenant et de son propre aveu, il aime ce qu'il voit depuis quelques semaines.

• À lire aussi: «J'ai eu des problèmes d'anxiété et d'insomnie» - Jonathan Drouin

«Ça fait un moment qu'il vient s'entraîner à Brossard, qu'il travaille autant sur la glace que dans le gymnase, a-t-il dit, lundi, lors d'une entrevue à JiC, sur les ondes de TVA Sports.   

«On se parle souvent, c'est un jeune homme que je trouve présentement serein. Il a réalisé pas mal de choses à travers les années. J'aime la façon dont il se comporte et je pense qu'il est maintenant outillé pour passer à travers une saison de 82 matchs.»

Après l'offre hostile déposée à Jesperi Kotkaniemi plus tôt cet été, Drouin avait indiqué qu'il n'aurait aucun problème à jouer au centre. Mais pour Ducharme, c'est loin d'être une priorité.

«On sait que ça pourrait être une option, mais pour moi, ce n'est pas ça qui est important, a-t-il expliqué. Je veux que Jonathan joue de la façon qu'il est capable de jouer et qu'il soit bien dans sa peau. À partir de là, on va avoir le meilleur de lui, la position n'est pas importante.»

D'ailleurs, il a ajouté qu'il voyait le Québécois de 26 ans dans son top 9 pour amorcer la prochaine campagne.

À l'aise avec ses joueurs de centre

Le Tricolore a perdu les services de Phillip Danault, Jesperi Kotkaniemi et Eric Staal au cours des dernières semaines, soit trois des quatre joueurs de centre qui étaient dans la formation lors des dernières séries éliminatoires.

Qu'à cela ne tienne, Ducharme est très à l'aise avec les joueurs qu'il aura sous la main pour amorcer la saison 2021-2022.

«Je suis confortable aujourd'hui, c'est certain, a-t-il avoué. On croit beaucoup en Jake Evans. Ryan Poehling a eu une bonne fin de saison à Laval. Cédric Paquette est là. Christian Dvorak, on est vraiment contents de l'avoir.

«Et on sait où Nick Suzuki est rendu maintenant. C'est encore un jeune joueur, mais il a déjà une bonne idée de ce qu'il doit faire pour être constant et pour devenir un joueur qui peut être dominant.

«Ça n'a pas toujours été rose la saison passée pour lui, il a eu des moments bas, mais c'est un gars qui demeure fiable et qui a un impact positif sur l'équipe. C'est un gars intelligent, il sait bien s'évaluer et il est conscient des outils qu'il a.»

Ducharme a aussi dit qu'il aurait bien aimé continuer à travailler avec Danault et Kotkaniemi, mais que dans les deux cas, le directeur général Marc Bergevin avait une décision à prendre quant au plafond salarial et qu'il regardait maintenant en avant.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.