/news/elections

Les candidats sont confiants dans Jonquière

Les candidats de la circonscription de Jonquière, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, représentant les quatre principaux partis fédéraux, se sont dit confiants et heureux d'avoir accompli ce qu'ils avaient prévu faire au cours de leur campagne de 36 jours.

• À lire aussi: Chicoutimi-Le Fjord: le lieutenant québécois des conservateurs va-t-il sauver son siège?

• À lire aussi: Multiplication des pancartes électorales : un enjeu environnemental

• À lire aussi: Élections fédérales: un bilan positif pour les candidats de la Côte-Nord

Aux dernières élections, c'est le bloquiste Mario Simard qui avait remporté le siège de député dans la circonscription, avec près de 36 % des votes, devant la candidate néodémocrate Karine Trudel qui, elle, avait obtenu un peu plus de 24 %.

«Le choix est entre les mains de la population. On a fait notre travail, on a présenté nos propositions. Je pense qu'Yves-François fait une bonne campagne. Maintenant, on attend les résultats», a mentionné Mario Simard, qui espère renouveler son mandat.

Voyez tous les résultats de l'élection en direct en cliquant ici.

Le candidat libéral Stéphane Bégin en est, quant à lui, à ses premières élections en tant que candidat.

«Il y a beaucoup de nervosité, j'avoue, parce ce qu'on n'a pas vraiment d'idée de ce qu'il va se passer ce soir dans le sens où les électeurs vont se manifester dans la journée», a avoué M. Bégin.

Pour la candidate néodémocrate Marie-Ève Ruel, cette campagne de 36 jours aura été l'occasion de démontrer que les plus jeunes aussi pouvaient être pris au sérieux en politique et qu'ils avaient leur place.

«L'accueil que j'ai reçu pour les propositions que j'amenais, pour la vision qu'on défend au NPD, c'est plus ça qui me met en confiance que les résultats qu'il y a eu dans le passé», a-t-elle ajouté.

Louise Gravel, la candidate conservatrice dans la circonscription de Jonquière, s’est dite sûre d'avoir le vote des électeurs qui en ont assez du parti en place.

«Je me sens solide parce qu'on rencontre des personnes vraiment exceptionnelles. La première chose qu'ils nous disent c'est: ''ne lâchez pas. La seule manière de sortir Trudeau, c'est de voter conservateur''. Nous, on est bien content d'avoir cette petite tape dans le dos», a-t-elle affirmé.

L'achalandage dans les bureaux de vote de Jonquière était bon lundi, malgré les mesures sanitaires en place.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.