/news/municipales2021

Calgary: un candidat à la mairie forcé à l’abandon en raison de la COVID-19

Photo Twitter

Un candidat à la mairie de Calgary et ex-ministre fédéral a été poussé à l’abandon après avoir possiblement contracté la COVID-19, qui pourrait avoir de sérieux effets délétères sur lui. 

• À lire aussi: COVID-19 : rien ne va plus en Alberta

• À lire aussi: Soins intensifs débordés en Alberta: le Québec pourrait être sollicité

Kent Hehr, un ancien député fédéral de Calgary-Centre et ex-ministre des Sports sous Justin Trudeau, a annoncé son désistement mardi dans un communiqué envoyé aux médias locaux.

Le candidat a expliqué qu’il est tombé malade dimanche et qu’il craint d’avoir contracté le virus, bien qu’il soit toujours en attente de ses résultats de test.

«Ce qui complique les choses, c’est que les gens avec des blessures à la moelle épinière sont plus à risque de développer des complications. Bien que je sois doublement vacciné, en tenant compte du nombre de personnes qui ont le variant Delta en Alberta et de la capacité maximale des soins intensifs qui est près d’être atteinte, les risques pour ma santé sont trop élevés», a déploré M. Hehr.

Cette annonce survient à peine deux semaines après son entrée dans la course. M. Hehr faisait campagne en promettant d’apporter une vision progressive au conseil de ville de Calgary.

Les habitants de Calgary auront, malgré tout, l’embarras du choix lors des élections du 18 octobre, pas moins de 27 candidats étant en lice pour tenter de succéder au maire Naheed Nenshi, qui dirigeait la ville depuis 2010.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.