/regional/quebec/chaudiereappalaches

Explosion à Beauceville: trois travailleurs parmi les blessés sont décédés

Trois des travailleurs blessés lors de la violente explosion survenue dans une usine de transformation de bois de Beauceville lundi sont décédés dans les dernières heures.

• À lire aussi: Beauceville: plusieurs personnes blessées dans une explosion

L’information a été confirmée par la Sûreté du Québec, mardi après-midi.

«Huit personnes au total avaient été blessées. Six d’entre elles ont été transportées vers des centres hospitaliers de la région de Québec. Le décès de deux de ces victimes, soit deux hommes âgés dans la cinquantaine, a malheureusement été constaté au centre hospitalier aujourd’hui», précise le communiqué envoyé par la police un peu après 17 h.

Vers 18h30, la SQ a confirmé le décès d'une troisième victime. «Une troisième victime de l’incendie survenu à Beauceville a succombé à ses blessures, au centre hospitalier en fin de journée. Il s’agit, comme les deux précédentes victimes, d’un homme âgé dans la cinquantaine», peut-on lire. 

Trois autres victimes reposeraient toujours dans un état critique. 

Le Syndicat des Métallos, qui représente les travailleurs de l’usine Bois ouvré, affirmait pourtant plus tôt dans la journée que «la moitié des huit travailleurs blessés était toujours dans un état critique».

Photo Agence QMI, Marc Vallières

 

Rappelons qu’un appel a été fait au 911 peu avant 7h30, lundi matin, concernant une déflagration entendue chez Séchoirs de Beauce (SDB), situé sur la 134e Rue. Cinq employés de l’usine Bois ouvré, qui est adjacente au SDB, ont subi des blessures, selon leur syndicat.  

«Trois membres de la section locale 9153 du Syndicat des Métallos, qui représente les travailleurs de cette usine, sont dans un état critique. Deux autres sont blessés, mais hors de danger», a déclaré le syndicat par voie de communiqué. 

Selon nos informations, un membre de la direction de l’entreprise ainsi que deux sous-traitants qui s’affairaient sur le toit au moment de l’explosion complètent la liste des blessés. 

Le CISSS de Chaudière-Appalaches confirmait mardi matin que sept des huit blessés avaient été transférés à l’hôpital de l’Enfant-Jésus, à Québec. La huitième personne est toujours soignée à l’hôpital de Saint-Georges. 

Travaux de réparation  

La déflagration se serait produite après que «ces travailleurs eurent tenté de maîtriser un début d’incendie qui s’est déclaré, alors même que des sous-traitants effectuaient des travaux de réparation sur le toit de l’usine», poursuit le syndicat. 

«Nos membres sont tous sous le choc», a évoqué le président de la section locale 9153, Éric Filion, dans ce même communiqué. «Nos pensées vont à nos confrères et consœurs qui luttent pour leur vie, à leur famille et leurs proches ainsi qu’à tous ceux d’entre nous qui sont blessés ou affectés par ce drame.» 

Photo Agence QMI, Marc Vallières

 

Le représentant du syndicat François Cardinal a assuré qu’il ne ménagerait «aucun effort pour aider toutes les personnes touchées de près ou de loin par cette catastrophe». «Nos équipes de soutien sont sur place. Nous travaillerons à faire toute la lumière sur ce qui s’est passé», a-t-il déclaré.

La division des crimes majeurs de la Sûreté du Québec poursuit son enquête afin d’établir les causes et circonstances de cet événement, tout comme la Commission des normes, de l’équité, de la santé et de la sécurité du travail. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.