/news/elections

Le Canada est aussi divisé qu’avant

Justin Trudeau a finalement perdu son pari d’obtenir une majorité en forçant la tenue d’un scrutin en pleine pandémie. Méconnu des Canadiens au début de la campagne électorale, le nouveau chef conservateur Erin O’Toole n’a pas réussi à déloger les libéraux du pouvoir. Au Québec, la controverse du débat en anglais a vraisemblablement permis au Bloc québécois de sauver les meubles, sans plus.

• À lire aussi: Les libéraux restent au pouvoir

• À lire aussi: Justin Trudeau est «prêt à poursuivre le travail»

• À lire aussi: Peu de mouvements pour les différents partis au Québec

Les Maritimes  

Dès le début du dépouillement, les conservateurs ont donné des sueurs froides aux libéraux, qui ont perdu au moins trois des 26 comtés. Loin de la vague rouge de 2015, de chaudes luttes se sont jouées dans des circonscriptions traditionnellement libérales. C’est notamment le cas en plein centre de Terre-Neuve, où le PCC a causé la surprise en délogeant le libéral sortant Scott Simms, qui siégeait depuis 17 ans. En Nouvelle-Écosse, la ministre des Pêches, Bernadette Jordan, a aussi été chassée par les conservateurs.

Québec      

Yves-François Blanchet

Photo AFP

Yves-François Blanchet

Le chef bloquiste Yves-François Blanchet, qui avait placé la barre à 40 sièges en début de campagne, n’avait pas réussi à atteindre la cible tard hier. Ses nombreuses visites dans Gaspésie–Les Îles-de-la-Madeleine n’ont pas suffi non plus à arracher la circonscription de la ministre Diane Lebouthillier. La libérale, qui a été récemment éclaboussée par une nomination de juge, a été réélue pour un troisième mandat. À Québec, le ministre Jean-Yves Duclos a été réélu après s’être fait chauffer par le Bloc québécois et le Parti conservateur en début de soirée. Si le retour de Ruth Ellen Brosseau se confirme, Alexandre Boulerice ne sera plus le seul élu néo-démocrate au Québec.

Ontario      

Les libéraux ont réussi à conserver la majorité des circonscriptions, privant ainsi Erin O’Toole de ses chances de former le prochain gouvernement. Au moment de publier, le PLC était en avance dans 78 comtés de la province, comme en 2019, soit deux fois plus que les conservateurs. C’est notamment dans l’espoir de faire des gains dans la banlieue de Toronto que le chef conservateur Erin O’Toole avait repositionné son parti plus au centre, mais en vain. La vice-première ministre Chrystia Freeland disposait d’une avance de 2 500 voix, et la ministre de la Santé, Patty Hajdu, plus de 1 500. La cheffe des verts, Annamie Paul, a mordu la poussière dans Toronto-Centre en terminant quatrième.

Les Prairies  

Erin O’Toole

Photo Agence QMI, Mario Beauregard

Erin O’Toole

L’Alberta et la Saskatchewan restent largement dominées par les conservateurs. Au moment de publier, les troupes d’Erin O’Toole étaient en avance dans plusieurs circonscriptions de l’est de la Colombie-Britannique. Edmonton fait toutefois office de village gaulois en Alberta : dans Edmonton-Strathcona, la députée néo-démocrate sortante, Heather McPherson, disposait de près de 8000 voix d’avance avec la moitié des boîtes de dépouillées. Dans la circonscription voisine, Edmonton-Griesbach, le NPD était en voie de déloger le conservateur sortant, Kerry Diotte. Les troupes de Jagmeet Singh bénéficiaient aussi de bonnes majorités dans au moins deux comtés de la région de Winnipeg, au Manitoba.

Le Pacifique  

Le chef néo-démocrate, Jagmeet Singh

Photo AFP

Le chef néo-démocrate, Jagmeet Singh

Les libéraux étaient en avance dans une quinzaine de circonscriptions de Vancouver et des environs. Au moment de mettre sous presse, le chef néo-démocrate Jagmeet Singh, avec seulement 500 voix d’avance, se faisait chauffer par les libéraux dans Burnaby-Sud. Comme en 2019, les conservateurs, les libéraux et le NPD étaient en voie de se partager les circonscriptions de la province de façon quasi équitable. L’ex-leader verte Elizabeth May menait par 2 500 voix dans Saanich-Gulf Islands.

  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.