/regional/montreal/montreal

À Montréal, de nouveaux campements de fortune émergent

«Montréal doit rester abordable et ne doit pas devenir un Toronto», a déclaré Valérie Plante mercredi en conférence de presse. La thématique du logement est d’ailleurs la priorité des Montréalais selon un sondage Léger pour Le Devoir.

• À lire aussi: Valérie Plante promet 800 M$ en habitation

• À lire aussi: Denis Coderre veut rendre Montréal plus propre

• À lire aussi: Mairie de Montréal: Denis Coderre et Valérie Plante au coude-à-coude

Si elle gagne son élection le 7 novembre, elle promet 60 000 nouveaux logements abordables, sans toutefois offrir d’échéancier.

L’administration Plante assure qu’elle ne veut pas devenir promoteur immobilier. Elle compte cependant dépenser 800M$ pour acheter des terrains. Ils seront prêtés à des OBNL mais aussi à des promoteurs privés sur du très long terme, a précisé la mairesse sortante.

« Il s’agit encore une fois d’une promesse extravagante qu’elle ne pourra pas tenir, exactement comme en 2017. Projet Montréal ne peut pas promettre de dépenser l’argent des Montréalais pour les 40 prochaines années. Encore une fois Valérie Plante montre qu’elle envisage de dépenser sans compter. Elle promet 800 M$ dans ce plan, alors qu’elle est rendue à plus de 4,4 milliards de promesses depuis le mois de juin et c’est seulement la première semaine de la campagne. C’est de l’improvisation pure et simple», a dit Denis Coderre.

De nouveaux campements de fortune

Malgré tous les efforts déployés et les millions consacrés en itinérance, les campements de fortune sont réapparus un peu partout en ville, notamment sur la rue Notre-Dame Est, près de la rue Frontenac, a pu constater TVA Nouvelles en après-midi.

Sous le viaduc de la rue Rachel, près de la rue Molson, des sans-abris ont érigé un campement en bois. Il y a même deux matelas sous la structure de béton. C’est sombre, humide, une atmosphère glauque. Dans l’est de la Ville, Guylain Levasseur, lui, vit, mange et dort dans sa camionnette. «C’est mon nouveau setup, j’ai mon micro-onde, ma télé, mon matelas et un système pour faire circuler l’air dans la camionnette.»

D’ailleurs, en après-midi, M. Levasseur a souligné le décès d’un ami, itinérant, dans le cadre d’une commémoration destinée aux personnes qui sont mortes seules dans l’oubli au cours de la dernière année. Une centaine de citoyens selon l’abbé Claude Paradis qui présidait la cérémonie sur la rue Sherbrooke Est, au sanctuaire Marie-Reine-des-Cœurs.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.