/sports/homepage

Hockey junior: Québec échappe la Coupe Memorial

John Morris / Agence QMI

Le tournoi de la Coupe Memorial n’aura finalement pas lieu à Québec en juin prochain. La Ligue canadienne de hockey (LCH) a annoncé mercredi matin que c’est Saint-Jean, au Nouveau-Brunswick, qui en sera la ville hôtesse.

• À lire aussi: La fierté d’un village

• À lire aussi: 30 ans plus tard, Manon Rhéaume fait encore rêver

• À lire aussi: L'espoir du Canadien Logan Mailloux suspendu

Il s’agira de la première fois que les Sea Dogs accueilleront l’événement pancanadien, après avoir essuyé deux refus dans le passé.

Le commissaire de la LCH Dan MacKenzie a annoncé la nouvelle aux Remparts lors d’une brève visioconférence, mercredi matin. Il a par la suite surpris l’organisation des Sea Dogs en allant lui annoncer sur place qu’elle avait remporté son pari.

Le président des Remparts, Jacques Tanguay, gardait la tête haute malgré la mauvaise nouvelle de mercredi L’organisation n’a eu que très peu d’explications de la part de la LCH, a-t-il mentionné, mais il ne demandait pas à en avoir.

«Je ne connais pas les raisons. Tant que tu ne fais pas partie du comité, tu ne peux pas savoir sur quels points la décision a été basée. La seule chose dont je suis convaincu, c’est qu’on avait une candidature impeccable et au niveau de celle qu’on avait présentée en 2008 pour le Championnat mondial de hockey. C’était aussi la meilleure candidature de toutes celles qu’on avait déposées pour la Coupe Memorial. Ils avaient une décision à prendre et elle a dû être difficile», a-t-il reconnu.

Un comité biaisé?

En coulisses, au cours des dernières semaines, des questions avaient été soulevées dans le camp des Remparts quant à l’impartialité du comité indépendant formé par la Ligue canadienne de hockey. La présence de Nathalie Cook, vice-présidente de TSN et RDS chez Bell Canada, avait fait sourciller plusieurs personnes, considérant que Bell est le compétiteur direct de Québecor et Vidéotron, propriétaire des Remparts.

D’un côté, Tanguay n’a pas voulu embarquer dans cet épineux dossier, assurant avoir été «très à l’aise avec le comité».

De l’autre, toutefois, Patrick Roy n’a pas hésité à faire part de ses doutes.

«J’ai parlé souvent avec Nicole [Bouchard] et on avait un sentiment partagé. On espérait l’avoir, mais on comprenait que ça pouvait aller d’un bord comme de l’autre», a-t-il tout d’abord répondu à la question d’un collègue qui lui demandait s’il avait un pressentiment avant l’annonce.

Roy a par la suite pris une longue pause, réfléchissant à la suite de sa phrase.

«C’est sûr que quand on regardait le comité en place, ça soulevait beaucoup d’interrogations de notre côté», a-t-il conclu, sans vouloir expliquer davantage.

L’entraîneur-chef des Diables rouges estime aussi que le fait que les Remparts aient présenté le tournoi à deux reprises, en 2003 et en 2015, contrairement aux Sea Dogs, qui avaient présenté deux candidatures infructueuses dans le passé, a probablement pesé dans la balance.

«Je pense que ça peut avoir joué dans la balance. Par contre, on préférait vivre dans le présent et se dire que le comité avait une décision à prendre sur quelle était l’équipe qui avait fait la meilleure représentation.»

Un objectif inchangé

Roy a informé ses joueurs de la décision de la LCH au terme de l’entraînement matinal de mercredi.

Pour lui, le fait que Québec ne présente pas le tournoi de la Coupe Memorial ne change rien au plan global de l’équipe, qui demeure de former une équipe aspirante cette saison ainsi qu’à la prochaine.

«On considère qu’on a la meilleure franchise de la LCH, une franchise qui, année après année, connaît du succès et qui compte sur des partisans extraordinaires qui nous soutiennent. On aurait aimé avoir la Coupe Memorial ici, mais ça ne change rien à où on s’en va comme équipe.»

«Peut-être même que ça va enlever de la pression sur nos joueurs. Par contre, c’est une pression qu’on souhaitait avoir. Ça aurait été un bon tonique pour notre organisation et ça aurait amené beaucoup d’excitation dans la ville. C’est un projet qui tenait à cœur à tout le monde, surtout que c’est notre 25e anniversaire.»

Une décision «très difficile» à prendre, assure le commissaire

Le commissaire de la Ligue canadienne de hockey (LCH) Dan MacKenzie l’assure : le choix de Saint-Jean, au détriment de Québec, ne s’est pas fait facilement. «Les Remparts ont présenté une candidature très solide et je vous assure que notre comité a eu une décision très difficile à faire. Québec est une ville superbe», a-t-il mentionné.

Dans son allocution, le grand manitou de la LCH a expliqué que c’est surtout grâce à leur plan pour le volet communautaire que les Sea Dogs ont obtenu le vote de confiance du circuit pour présenter le tournoi de la Coupe Memorial en 2022. Il a ensuite fait la déclinaison des trois éléments qui avaient fait pencher la balance, soit «un plan clair pour la vente des billets qui assurera que le Harbour Station soit rempli à pleine capacité à tous les soirs, même lorsque les Sea Dogs ne seront pas en action», «un portfolio mettant l’accent sur le volet communautaire, incluant une opportunité de laisser un héritage permanent à Saint-Jean», ainsi que «le dévouement du comité de candidature afin de s’assurer que l’événement se tienne sous une empreinte écologique durable, soit une célébration de notre sport, de l’histoire de ce trophée et qu’il soit inclusif pour tout le monde.»

Une équipe pour gagner

Évidemment, parmi les critères de sélection figurait une portion hockey dans laquelle autant le personnel que l’équipe sur glace étaient évalués. Sur la patinoire, les Sea Dogs présenteront l’équipe la plus vieille de toute la LHJMQ, avec un total de 12 joueurs âgés de 19 ans. «De nos sept défenseurs, six possèdent de l’expérience internationale. De plus, nous comptons sur neuf joueurs qui ont soit été repêchés ou invités par des équipes de la LNH. Devant le filet, nous compterons sur le duo de gardiens le plus expérimenté de la LHJMQ avec plus de 200 matchs d’expérience», a expliqué le directeur général de l’équipe, Trevor Georgie, en faisant notamment référence à ses gardiens Jonathan Lemieux et Noah Patenaude.

De la marge de manoeuvre

Georgie assure également avoir les munitions pour être agressif sur le marché des transactions lors de la période des Fêtes.

«Pour l’instant, Chicoutimi vient au premier rang pour le nombre de choix lors des deux premières rondes du prochain repêchage et nous sommes deuxièmes grâce à deux choix de première ronde et deux de deuxième. En plus, on a la flexibilité d’inclure des joueurs intéressants de 19 ans pour l’an prochain ou des espoirs qui performent au niveau Midget AAA. Il ne faut pas oublier les joueurs qu’on a sur notre liste de protection, mais qui ne jouent pas dans la LHJMQ. On pense que d’avoir la Coupe Memorial sera un bon argument afin de les convaincre de se joindre à nous.»

Une motivation pour les joueurs des Remparts

Patrick Roy a réuni ses troupiers au terme de l’entraînement matinal de mercredi afin de leur faire part de la décision de la Ligue canadienne de hockey. Maintenant que l’espoir de vivre la Coupe Memorial en tant qu’équipe hôtesse s’est éteint, les Remparts n’ont pas mis une croix sur ce tournoi pour autant.

Les Diables rouges ont, sur papier, une formation qui devrait être en mesure de rivaliser avec les meilleures de la LHJMQ cette saison.

«On n’a pas eu le tournoi, mais c’est une motivation de plus pour nous. On va travailler encore plus fort. Quand tu reçois la Coupe Memorial, tu es assuré d’y participer et ça peut venir avec un certain relâchement. De notre côté, on veut se rendre en finale et aller gagner la Coupe du Président pour entrer par la grande porte», a confié l’attaquant Nathan Gaucher.

Même son de cloche pour Roy : il n’a pas mis en place cette équipe pour changer son objectif en raison de la décision de la LCH.

«Ça fait assez longtemps qu’on fait des pas vers l’arrière et il est temps qu’on aille en avant. On va continuer à pousser avec ce groupe et les objectifs demeurent les mêmes, soit de connaître une belle saison et de se concentrer sur le processus et où on veut aller en tant qu’équipe. On veut être une équipe compétitive à travers la ligue.»

À quand la prochaine?

Dans la vision de Roy, les Remparts pourront rêver à un championnat autant cette saison que la prochaine. Par la suite, s’en suivra inévitablement un creux de vague, caractéristique des cycles du hockey junior.

Il se pourrait donc que les partisans des Remparts de Québec aient à attendre longtemps avant que leur équipe puisse soumettre à nouveau sa candidature pour recevoir le tournoi de la Coupe Memorial, a prévenu le président de l’équipe Jacques Tanguay.

«Même si notre objectif est d’être très compétitifs année après année, il reste que la prochaine candidature possible pour la LHJMQ est dans trois ans. Nous avons bâti notre équipe pour les deux prochaines années. On ne baissera jamais de régime, mais on sait ce qu’on a entre les mains pour les deux prochaines saisons. Notre équipe, bâtie pour aller jusqu’au bout, on l’a à l’heure actuelle», a-t-il expliqué, rejetant donc une candidature pour 2025.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.