/news/society

Un automne chaud en vue

L'automne a commencé mercredi. Gilles Brien, météorologue, explique qu'il sera plus chaud que la normale. 

• À lire aussi: Le changement climatique pourrait pousser 216 millions de personnes à migrer d'ici 2050

«Présentement, on a des températures très élevées, et ça a été comme ça tout l’été», note M. Brien. 

Le météorologue souligne que les mois de juin et d’août ont été les plus chauds jamais enregistrés à Montréal. Quant à juillet, ça a été le mois le plus chaud jamais enregistré dans le monde. 

«Aujourd’hui, on a encore un autre record», dit-il. «On est le 22 septembre et ça fait 22 jours que les températures se maintiennent au-dessus de 20 degrés. Ça, c’est tout nouveau, on n’avait jamais vu ça à Montréal, le record était de 19 jours consécutifs.»

Des températures chaudes passé l'équinoxe d'automne   

Mercredi, c'est l'équinoxe d'automne, c'est-à-dire que c'est la journée de l’année où la durée du jour égale la durée de la nuit. 

En outre, c’est le moment où la plupart des agences météorologiques publient un aperçu de la météo pour les trois prochains mois. 

Le service météo d’Environnement Canada, ainsi que le service météo américain, prévoient des prévisions de températures au-dessus de la normale en septembre, octobre et novembre. 

«On est à 10 degrés des normales déjà aujourd’hui, demain avec 28, tandis que la moyenne est de 18 degrés. C’est du temps très chaud, très sec, on sait qu’on a connu beaucoup de sécheresse cet été», observe-t-il. 

Ceci est une conséquence directe des changements climatiques. 

Ce qui est particulier cette année, c'est qu’il n’y a pas d’effet El Nino, qui est un réchauffement des eaux du Pacifique qui commence à partir de juillet ou août. 

«C’est un effet de chaufferette pour le Québec», note M. Brien. «Cette année, c’est la petite sœur, c’est la Nina, c’est un refroidissement des eaux du Pacifique, ça nous indique normalement du temps plus régulier, c’est-à-dire un hiver plus neigeux et plus froid que d’habitude.»

M. Brien souligne qu'on est encore dans la saison des ouragans, et qu'on peut s'attendre à plusieurs tempêtes post-tropicales qui montent la côte est. 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.