/news/coronavirus

La vaccination stagne chez les jeunes adultes

Malgré une belle amélioration, les jeunes adultes sont les citoyens qui représentent les taux de vaccination les plus faibles au Québec.

• À lire aussi: La quatrième vague frappe de plein fouet les soins intensifs

• À lire aussi: Éclosion dans une école de Montréal: une enseignante antivaccin s’expose à «des conséquences», prévient Roberge

• À lire aussi: COVID-19: hausse des cas en Ontario et au Québec

«L’augmentation du pourcentage de gens dans ces groupes d’âge là, les 18 à 49 ans, est beaucoup plus importante dans cette quatrième vague autant pour les hospitalisations que pour les soins intensifs», mentionne la pharmacienne Diane Lamarre.

Il y a des conséquences après l’intubation au niveau physique, mais également psychologique selon la pharmacienne.

«Il peut avoir des problèmes au niveau de la santé mentale qui peut être affectée par l’ampleur de cette maladie. Pour eux et pour leur proche aidant, ça peut les affecter. Il y a des études qui rapportent des conséquences physiques à court, moyen et long terme», rapporte Diane Lamarre.

Voyez l’intégral de sa conversation avec Pierre Bruneau dans la vidéo ci-dessus.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.