/news/politics

Manifs devant écoles et hôpitaux: Claire Samson réticente face au projet de loi

La seule représentante du Parti conservateur du Québec à l’Assemblée nationale s’est montrée réticente face au projet de loi du gouvernement Legault visant à interdire les manifestations près des écoles et des hôpitaux. 

• À lire aussi: Militants antivaccins: Québec envisage une loi spéciale pour interdire les manifs près des écoles et des hôpitaux

• À lire aussi: Les manifestations anti-mesures sanitaires seront tenues à distance

«Ce matin ils nous ont envoyé une procédure pour procéder à l’adoption du projet de loi aujourd’hui, je trouve que c’est une méthode bulldozer. On va le lire attentivement. C’est un projet de loi qui a l’intention de limiter la liberté d’expression de certains citoyens. Ce n’est pas une petite affaire», a expliqué Claire Samson, jeudi matin. 

La députée compte également déposer une pétition de 118 624 personnes demandant le retrait sur-le-champ l’idée du passeport vaccinal obligatoire. 

Également sur place à Québec, le chef du Parti conservateur du Québec Éric Duhaime, a précisé que les manifestations devant les écoles et les hôpitaux n’étaient pas productives. 

Il juge plutôt que les opposants aux mesures sanitaires devraient se faire entendre à l’Assemblée nationale ou devant les bureaux de députés. 

«J’ai souvent manifesté dans ma vie, mais devant des écoles devant des hôpitaux, ce n’est pas l’idée du siècle», a-t-il jugé. 

Éric Duhaime a ajouté que le parti ne devrait pas s’opposer à l’adoption du projet de loi du gouvernement Legault. 

Claire Samson a expliqué qu’elle lirait attentivement le projet de loi, et a laissé entendre qu’une limitation du droit de manifester devant les écoles et les hôpitaux pourrait avoir une durée limitée d’un mois. Le premier ministre Legault s'est dit ouvert à l'idée de limiter une telle mesure à 30 jours et d'en faire un amendement. 

À l’exception de Claire Samson, tous les partis d’opposition ont dit vouloir collaborer avec le gouvernement afin de faire adopter ce projet de loi le plus rapidement possible.

 Écoutez la chronique d’Adrien Pouliot, ex-chef du Parti conservateur du Québec au micro de Richard Martineau sur QUB radio : 

Il prévoit notamment d’interdire les manifestations contre les mesures sanitaires et les vaccins à moins de 50 mètres des écoles, services de garde, centres de vaccination et de dépistage ainsi que de tous les établissements de santé, sous peine d’amendes salées.

Il interdirait également toute forme d’intimidation et de menaces à l’endroit des citoyens qui souhaitent avoir accès à un test COVID-19 ou aux vaccins.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.