/news/politics

Twitter retire un message de Maxime Bernier insultant des journalistes

MARIO BEAUREGARD/AGENCE QMI

Twitter a retiré mercredi une série de micromessages de Maxime Bernier dans lequel il incitait ses partisans à faire savoir leur manière de penser à trois journalistes en partageant leur adresse courriel de travail.

• À lire aussi: Vaincu, Maxime Bernier vante la naissance d’un nouveau mouvement

«Si vous voulez écrire à ces idiots pour leur dire ce que vous pensez de leur travail de dénigrement dégoûtant, voici leur adresse électronique. Ils veulent jouer sale, nous allons jouer sale aussi», avait-il publié hier soir. La déclaration de M. Bernier était suivie d’images prises des courriels envoyés par les journalistes en question, certains incluant même des numéros de téléphone.

CAPTURE D'ÉCRAN TWITTER

Le chef du Parti populaire du Canada (PPC) s’insurgeait contre des demandes de trois journalistes de différents médias qui lui demandaient une réaction en lien avec le soutien qu’aurait reçu par son parti par des militants suprématistes blancs.

L’Association canadienne des journalistes (ACJ) a dénoncé la situation dans un tweet.

«Les journalistes ont l'obligation légale et éthique d'envoyer des questions et de demander des commentaires à nos politiciens. Les poursuivre pour avoir fait leur devoir de base est un comportement inacceptable et dangereux», a-t-on fait savoir.

Le PPC n’a pas réussi à faire élire de député à l’élection du 20 septembre. Le parti a cependant obtenu environ 5 % d’appui de l’électorat, dépassant le Parti vert.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.