/news/society

Primes aux infirmières: les professionnels et techniciens de la santé consternés

hôpital Pierre-Boucher

Photo d’archives

Consternés par les primes annoncées jeudi pour retenir les infirmières, leurs collègues professionnels et techniciens du réseau exigent une rencontre d’urgence avec le premier ministre Legault et réclament leur part du gâteau. 

• À lire aussi: Une campagne pour retenir et attirer les infirmières dans le réseau public

• À lire aussi: «On a toujours une menace de TSO sur nous»

En attendant, leur syndicat, l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS), suspend la consultation de ses membres qu’il menait en vue du renouvellement de leur convention collective.

«Le Secrétariat du Conseil du trésor nous a répété à plusieurs reprises à la table de négociation qu'il ne pouvait nous offrir plus, qu'il avait atteint sa limite, a souligné le président par intérim de l'APTS, Robert Comeau.

«Avec l'annonce d'hier pour les infirmières, on constate en effet que le gouvernement a encore de la marge de manœuvre pour améliorer l'attraction et la rétention de la main-d'œuvre dans le secteur public», a-t-il ajouté.

Les mesures annoncées pour les infirmières visent un seul corps de métier, rappelle l’APTS, et n'auront donc aucun effet pour diminuer la surcharge de travail dans les laboratoires, dans les salles d'imagerie médicale et de médecine nucléaire, dans les centres jeunesse, dans les services à domicile, en santé mentale et dans les autres secteurs névralgiques où les listes d'attente s'allongent.

«Ce n'est que lorsque le premier ministre Legault et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Christian Dubé, comprendront que le réseau n'est pas uniquement constitué d'infirmières, de préposés aux bénéficiaires et de médecins que nous arriverons à changer véritablement le modèle de gestion et à améliorer l'attraction et la rétention du personnel», a indiqué Robert Comeau.

Le gouvernement Legault a annoncé jeudi qu’il donnera des primes de 12 000 $ à 18 000 $ aux infirmières pour les attirer et les garder dans un réseau de la santé.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.