/finance/consumer

Que feriez-vous avec 1000$ de lousse?

village skyline

Illustration Adobe Stock

Que feriez-vous si vous réalisiez tout d’un coup que vous avez 1000 $ de lousse ? Ou encore qu’on vous annonce que vous avez gagné 1000 $ (vous savez, ce tirage auquel vous avez participé à reculons pour financer la ligue de kin-ball de la petite voisine) ? 

Le nouvel iPhone vient de sortir, ça vous démange. Ou ce voyage dans le sud prévu au mois de mars, pourquoi ne pas le rehausser ? 

J’en connais, et ils ne sont pas riches, qui n’hésiteraient pas à claquer cet argent dans les belles bouteilles de vin d’un importateur privé.

Des suggestions

Je ne vous dirai pas quoi faire, je comprends qu’on veuille se gâter avec de l’argent inattendu. Pas certain que je ne me laisserais pas tenter moi-même par une télé dernier cri. Non pas que j’en rêve, mais la mienne n’impressionne plus comme il y a 13 ans, avec ses grosses bordures, ses 40 pouces de diagonale et ses 5 pouces d’épaisseur. Je sais pourtant qu’au bout d’un mois, la nouvelle ne me procurera pas plus de fun que l’ancienne à laquelle je me suis habitué. 

Mais disons que vous voudriez améliorer votre situation financière, que devriez-vous faire.  

  1. En premier, réglez le solde de cartes de crédit que vous traînez de mois en mois. En principe, on doit diriger son argent là où il peut être le plus profitable. Se débarrasser d’une dette à 20 % d’intérêt, ça revient un peu à placer son pécule dans un placement qui rapporte 20 % par année. Ce conseil s’applique pour toutes les dettes qui coûtent cher. Imbattable !   
  2. Si vous avez un enfant et vous n’avez pas comblé tous les droits de cotisation REEE, c’est là ensuite qu’il faut mettre son argent. Les habitués de cette chronique savent qu’une contribution REEE donne droit à 30 % de subvention. Votre 1000 $ devient 1300 $ d’un coup, et si vous investissez ce pécule, il fructifiera à l’abri de l’impôt.  
  3. Vous n’avez pas de dettes, mais vous priez le Bon Dieu tous les soirs pour que le dentiste ne vous remplace pas cette molaire 12 fois plombée par une couronne ? C’est ce qu’on appelle un « équilibre financier précaire », le moindre imprévu peut vous faire basculer dans l’endettement. Ce serait une bonne idée de commencer à vous constituer un petit fonds d’urgence, dans un compte à part, idéalement dans une autre institution financière, juste pour faire (un peu) obstacle au cas où la tentation de le dépenser vous effleurerait.  
  4. Toutes ces choses dont on vient de parler sont en ordre ? On présume que le CELI et le REER ne souffrent pas non plus de négligence, mais si c’est le cas, il faut s’y mettre. Sinon, vous pourriez : accélérer le remboursement de votre hypothèque ; acquitter d’autres dettes ou régler votre RAP, par exemple. On peut songer à investir dans un compte de placement non enregistré.  
  5. Autre possibilité : avec 1000 $, vous avez plus d’argent qu’il en faut pour vous payer un testament notarié et un mandat en cas d’inaptitude. Si ce n’est pas déjà fait.   
  6. Vous pouvez aussi vous offrir une planification financière auprès d’un conseiller à honoraires. L’exercice permet de voir clair dans ses finances, d’établir des objectifs, de mettre en place des stratégies et, surtout, de dissiper beaucoup d’anxiété.  
  7. Faites-vous plaisir sans culpabiliser.     

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.