/regional/saguenay

Un premier salon du véhicule électrique à Jonquière

Avez-vous déjà commencé à penser à votre prochain véhicule automobile? Le tout premier salon du véhicule électrique a débuté en fin d'après-midi à l'hôtel Delta de Jonquière. 

• À lire aussi: Otogo s’installe en Mauricie

• À lire aussi: Distanciation recommandée pour les Bolts

Il s'inscrit dans la foulée de l'interdiction de vente des véhicules à essence à compter de 2035, déjà annoncée par Québec et Ottawa.  

«On veut vraiment démocratiser l'électrification des transports», lance Catherine Boulay, d'Avant-Garde Productions, promoteur de l'événement. 

Un tel salon existe depuis quelques années déjà à Montréal et à Québec. Le chapitre du Saguenay-Lac-Saint-Jean de l'Association des véhicules électriques du Québec y voit une opportunité de développer davantage le goût des consommateurs.

«Il y a environ 2 400 véhicules électriques en circulation au Saguenay-Lac-Saint-Jean, pour une population de 285 personnes», précise le directeur régional Claude Gauthier. «C'est en progression, mais on est en retard comparé au Bas-St-Laurent et au Centre-du-Québec.» 

Les visiteurs auront même droit à des essais routiers, gratuitement.

«La question qui revient le plus souvent concerne l'autonomie de la batterie», dit Sébastien Côté, de l'AVEQ, section Laurentides. «Avec une voiture à essence, on a une idée rapidement du moment d'aller faire le plein. Avec une voiture électrique, c'est le même principe qu'un téléphone intelligent qui indique sa charge, par exemple.»

Le temps froid a-t-il un impact sur la recharge?

«En hiver, le taux de 100 pour cent de recharge n'a pas la même capacité qu'un taux de 100 pour cent en été», répond monsieur Côté. «Le chauffage est très demandant. ̈Ça peut être de 10 à 30 pour cent de moins, même 40 pour cent par temps très froid. Mais il y a des façons de compenser, entre autres en préchauffant l'habitacle.»

Claude Gauthier assure qu'un conducteur qui fera la transition vers un modèle électrique sera rapidement gagnant.

«Je roule 40 000 kilomètres par année, et ça me coûte 750 dollars d'électricité...» 

Le salon propose également des kiosques mettant en vedette des vélos et des VTT électriques.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.