/news/politics

Une campagne pour retenir et attirer les infirmières dans le réseau public

Campagne publicitaire : Prendre soin de nos infirmières

Capture d'écran Ministère de la Santé et des Services sociaux

Campagne publicitaire : Prendre soin de nos infirmières

Après l’annonce des primes pour retenir et attirer les infirmières dans le réseau public, Québec lance une campagne publicitaire afin de revaloriser cette profession.

• À lire aussi: Baisse de 10% des inscriptions en soins infirmiers depuis dix ans

• À lire aussi: «On a toujours une menace de TSO sur nous»

Intitulée «Prendre soin de nos infirmières», la campagne se décline dans les quotidiens, sur les plateformes et à la radio.

Dans un message destiné aux journaux, on peut lire que «c’est à notre tour de prendre soin de ces professionnelles, en valorisant leurs compétences et en assurant rapidement un meilleur équilibre entre travail et vie familiale».

Pour favoriser la rétention des infirmières et inciter celles qui ont quitté pour le privé, notamment vers les agences, le premier ministre François Legault a annoncé jeudi que son gouvernement va accorder des primes de 12 000 $ à 18 000 $ aux infirmières.

Les infirmières sont toutefois excédées par le temps supplémentaire obligatoire (TSO), si bien que des voix se sont élevées pour dénoncer qu’on ne parle que d’argent – 1 milliard $ a été mis sur la table –, alors que les infirmières réclament la fin des heures supplémentaires forcées.

Québec veut recruter 4300 infirmières cet automne, mais il risque de perdre 7500 soignants le 15 octobre avec la directive sur la vaccination obligatoire.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.