/news/society

Une employée abandonne des handicapés en plein quart de travail

Une employée d’une résidence pour personnes handicapées a quitté les lieux de son travail en laissant des résidents vulnérables sans surveillance dans la nuit de dimanche à lundi.

Le CIUSSS du Centre-Sud-de-l'Île-de-Montréal va ouvrir une enquête pour déterminer la raison pour laquelle elle a quitté son travail.

«C’est une situation totalement inacceptable. Une employée d’une agence a quitté son poste en pleine nuit, sans aviser personne. Nous sommes en communication avec l’agence concernée pour faire la lumière sur cet incident regrettable. Une enquête est en cours. Cette situation s’est produite, de surcroit, en pleine nuit, sur un quart de travail pour lequel il est difficile de trouver de la main-d’œuvre, encore plus dans un contexte de pandémie qui a mis une pression sur tout le réseau de la santé», mentionne Jean-Nicolas Aubé, porte-parole, CIUSSS du Centre-Sud-de-l’île-de-Montréal.

La Résidence Drolet située à Montréal-Nord accueille des personnes atteintes du trouble du spectre de l’autisme et des troubles graves du comportement.

Rappelons que cette clientèle vulnérable a besoin de soins et d'une surveillance en permanence.

Privés de surveillance, des résidents auraient réussi à sortir sur le balcon pendant un moment. C’est l’employée qui venait en relève le matin qui a eu toute une surprise en apercevant à l’extérieur de la résidence des usagers, au moins deux, selon nos informations, l’un était pratiquement nu et l’autre déshydraté. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.