/news/municipales2021

Vandalisme sur des pancartes électorales: Catherine Fournier a porté plainte à quatre reprises

TVA Nouvelles a appris que la candidate à la mairie de Longueuil, Catherine Fournier, a porté plainte à quatre reprises auprès de la police en raison de vol et vandalisme visant ses pancartes électorales.

• À lire aussi: Catherine Fournier consolide son avance à Longueuil, selon un sondage

• À lire aussi: Longueuil: il table sur une hausse «responsable» des taxes

Parmi les méfaits, des pancartes sur structures de bois ont été sciées et volées depuis le weekend dernier. D’autres pancartes sur des poteaux ont été dérobées, particulièrement dans le district du Boisé-du Tremblay. 

Dans la seule nuit de samedi à dimanche, dans le district Parc-Michel-Chartrand, ce sont plus de 50 pancartes sur des terrains privés qui ont disparu notamment celles faisant état de la candidature de Jonathan Tabarah de l’équipe Catherine Fournier. 

La formation politique a même obtenu la photo d’une caméra de surveillance montrant un suspect qui tient une pancarte sur un terrain privé.

Selon la formation politique de Mme Fournier, le vandalisme occasionne des pertes de plusieurs milliers de dollars.

«Une campagne électorale représente énormément de travail, tant pour les candidats que pour les membres des équipes de bénévoles qui nous accompagnent. Ce sont des centaines d'heures investies depuis le printemps dernier, pour chacun d'entre nous. Il y a donc une immense déception qui nous habite lorsque nous sommes témoins de vols ou d'actes de vandalisme sur les pancartes que nous venons d'installer à la sueur de notre front jusqu'aux petites heures du matin dans les derniers jours»

«C'est non seulement crève-cœur pour tout ce travail envolé en fumée, mais aussi pour les coûts que cela représente pour notre jeune organisation. Une nouvelle formation politique comme la nôtre repose exclusivement sur le financement populaire, contrairement aux anciens partis qui eux, disposent de fonds publics accumulés au prorata des votes de la dernière élection pour faire campagne. Chaque dollar amassé est précieux pour nous. De penser que nous faisons des pieds et des mains pour solliciter une contribution de nos amis, de nos familles et de nos sympathisants, mais qu'on nous vole ou qu'on brise les biens payés avec ces sommes, est d'autant plus attristant pour nous.»

«Le vandalisme et les vols sont inacceptables, en campagne électorale comme en tout temps. Ce sont des infractions criminelles. Déjà, nous avons dû ouvrir quatre dossiers auprès du Service de police de l'agglomération de Longueuil (SPAL), dont une pour le vol de plus de 50 pancartes de terrain dans un même quartier. Le pire, c'est que la campagne vient à peine de commencer.»

«J'en appelle à la vigilance. Je demande aux gens de Longueuil de garder l'œil ouvert et de ne pas hésiter à rapporter les méfaits à la police s'ils en sont témoins, qu'ils soient commis envers nous ou envers n'importe quelle autre formation politique. Ce n'est pas un enjeu de partisanerie : c'est un enjeu de démocratie», mentionne Catherine Fournier.

Fléau 

Du côté de Longueuil Citoyen - Équipe Jean-Marc Léveillé, on a également constaté que des pancartes avaient été vandalisées. La formation politique a indiqué à TVA Nouvelles qu'elle vivait cette problématique depuis près de 48 heures. 

Le parti a donc commencé à dresser l'inventaire de ses affiches et n'exclut pas de porter plainte.

undefined

Gracieuseté

L'équipe de Jacques Létourneau a également affirmé à TVA Nouvelles que plusieurs de ses pancartes avaient disparu. Le parti estime que dans les districts du Coteau-Rouge, d'Antoinette-Robidoux, de Laflèche et de Fatima-du-Parcours-du-Cerf, environ le tiers de ses affiches ont été arrachées.

Certains candidats auraient des soupçons quant aux auteurs de ces actes de vandalisme, mais le Directeur général des élections du Québec et la police a réclamé des preuves photos ou vidéos afin d'accueillir une preuve formelle.

Le candidat à la mairie Jacques Letourneau d’action Longueuil déplore la situation. 

«Je trouve la situation vraiment dommage. Chaque pancarte nous coûte cher et a été posée par des bénévoles. C’est déloyal comme tactique», a-t-il déclaré à TVA Nouvelles. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.