/news/world

Le Canada garde la Chine à l’œil, assure Garneau

Après la libération des Canadiens Michael Spavor et Michael Kovrig, le ministre des Affaires étrangères, Marc Garneau, a affirmé que le Canada allait désormais garder «les yeux grands ouverts» avec la Chine.

• À lire aussi: Meng Wanzhou reçoit un accueil triomphal à son retour en Chine

• À lire aussi: Les deux Michael sont de retour au Canada

«C’est une politique des yeux grands ouverts à l’égard [du gouvernement chinois]», a déclaré dimanche le ministre Garneau lors d’une entrevue à l’émission «The West Block», à Global News.

Si les relations entre les deux pays n’étaient plus au beau fixe depuis le début de la détention des deux Michael, M. Garneau a toutefois souligné que le Canada et la Chine continueront de «coexister».

«Nous nous ferons concurrence. Nous coopérerons dans les domaines où nous devons coopérer, comme les changements climatiques, et nous défierons la Chine, que ce soit au sujet des droits de l’homme ou de détention arbitraire, lorsque cela sera approprié», a-t-il poursuivi en entrevue.

Le ministre des Affaires étrangères n’a cependant pas indiqué si Ottawa compte imposer des sanctions contre le pays asiatique ou si le Canada pourrait envisager d’interdire la 5G de Huawei, entreprise de télécommunications dont Meng Wanzhou était la directrice financière.

«Notre première considération est d’assurer la sécurité de notre système de télécommunication, a-t-il laissé entendre. Et quand nous serons prêts à prendre cette décision, nous la prendrons».

Écoutez la rencontre Lisée-Mulcair avec Jean-François Lisée et Thomas Mulcair au micro de Richard Martineau sur QUB radio :

Les deux Michael ont passé plus de 1000 jours emprisonnés en Chine après avoir été arrêtés en 2018, une détention considérée comme des représailles à la suite de l’arrestation à Vancouver de Mme Wanzhou sur ordre des autorités américaines.

Le premier ministre Justin Trudeau avait annoncé vendredi soir que Michael Spavor et Michael Kovrig avaient quitté la Chine, quelques heures après la libération de Meng Wanzhou. Accompagnés de l’ambassadeur du Canada en Chine, Dominic Barton, ils ont atterri à Calgary samedi matin.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.