/news/society

Manque criant de places dans les refuges : «on refuse des gens tous les jours»

L’hiver qui approche tranquillement commence déjà inquiéter les refuges pour personnes itinérantes.

• À lire aussi: Une année marquée par l’itinérance

• À lire aussi: Il loue à une vingtaine d’ex-itinérants

• À lire aussi: Un centre d’aide aux itinérants menacé de fermeture à Québec

Plusieurs organismes sonnent l’alarme face au manque de places qui se fait déjà sentir et qui risque d’être de plus en plus problématique avec l’arrivée de la saison froide.

En entrevue à LCN, la directrice des services au campus Saint-Laurent de la Mission Old Brewery, Émilie Fortier, a indiqué qu’il manquait présentement environ 300 places afin de répondre à la demande. L’organisme réclame un plus grand nombre de places dans des refuges.

«On voit l’hiver arriver, on refuse des gens tous les jours», clame Émilie Fortier. «On demande vraiment du service 24/7 pour qu’on puisse offrir des services d’accompagnement également le jour.»

La Mission Old Brewery désire aussi pouvoir augmenter la capacité des haltes-chaleur pour desservir la clientèle qui ne souhaite pas passer la nuit dans un refuge.

«Et tout ça, on le demande de façon récurrente, plutôt que mois par mois, comme on a connu dans les deux dernières années», affirme Émilie Fortier.

L’organisme a présenté un plan à la Ville de Montréal et au gouvernement du Québec en juin dernier, mais n’a toujours pas obtenu de réponses.

Pour voir l’entrevue complète, visionnez la vidéo ci-haut.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.