/news/currentevents

Beauce: arrêté deux fois dans la même journée pour alcool au volant

Un chauffard arrêté avec un taux d’alcool trois fois supérieur à la limite permise a été appréhendé une deuxième fois quelques heures plus tard après avoir récupéré son véhicule alors qu’il n’avait pas encore dégrisé.

• À lire aussi: Une dizaine d’arrestations lors d’un méga-party à Halifax

• À lire aussi: Des vins moins chers qu’à la SAQ dans un «casse-croûte industriel» de Québec

Dans la nuit du 28 février 2020, Pierre Quirion circulait de façon erratique dans le centre-ville de Saint-Georges-de-Beauce. Il est alors pris en filature par une autopatrouille de la Sûreté du Québec qu’il coupe à un certain moment alors qu’il zigzague de gauche à droite de la ligne double sur la route. Puis, selon la trame racontée devant le tribunal, au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce, lundi, il s’arrête en diagonale à un feu de circulation.

Il n’en faut pas moins pour que les policiers interceptent son véhicule. Une fois au poste de police, Quirion échouera le test éthylométrique avec 240 milligrammes d’alcool par millilitres de sang.

Par la suite, son véhicule sera remisé à la fourrière locale et les policiers iront le reconduire chez lui.

Quelques heures plus tard, en fin de matinée, Quirion se présente au poste de police pour récupérer ses effets personnels, à savoir son téléphone cellulaire et son permis de conduire. Or, entre-temps, les forces de l’ordre ont été averties que le véhicule de l’accusé avait disparu de la fourrière. Les policiers découvrent rapidement l’auto derrière un commerce vis-à-vis le poste de police et interrogent Quirion à ce sujet.

Ce que l’individu n’avait apparemment pas prévu, c’est que cette seconde visite au poste de police l’amènerait à souffler encore une fois dans la balloune avec, cette fois, un résultat de 80 mg/ml, lui valant du coup une deuxième arrestation pour conduite avec les facultés affaiblies dans la même journée.

Récidiviste, Quirion a été encore une fois arrêté quelques mois plus tard, soit le 7 août 2020, pour un méfait du même ordre, cette fois-ci avec une alcoolémie de 220 mg/ml de sang.

Devant le juge, lundi, l’homme de 34 ans a plaidé coupable pour ces trois crimes. Il recevra sa sentence dans les prochains mois.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.