/regional/sherbrooke/estrie

Crise du logement: les candidats aux municipales à Sherbrooke présentent leur plan

TVA Nouvelles

Les deux candidats opposés au maire sortant de Sherbrooke, en Estrie, ont présenté lundi leur plan pour faire face à la crise du logement, au moment où les derniers ménages qui étaient sans logement depuis le 1er juillet dernier seront relogés mardi matin.

• À lire aussi: Une maison patrimoniale est laissée à l’abandon à Montebello

• À lire aussi: Projet Montréal projette un registre des loyers

Ils étaient 70 ménages de Sherbrooke sans logement au 1er juillet et après 89 jours à l’hôtel ou hébergés par des proches, les dernières familles affectées ont enfin trouvé un appartement.

Pour éviter que la situation se reproduise année après année, les deux candidats à la mairie de Sherbrooke qui souhaitent déloger le maire Steve Lussier ont alors présenté lundi leur politique pour l’accès aux logements abordables.

Au cours des cinq prochaines années, Sherbrooke citoyen s’est ainsi engagé à construire 1 000 nouveaux logements sociaux, Évelyne Beaudin voulant forcer les entrepreneurs à prévoir des logements sociaux dans les nouveaux développements.

«Un moment donné, il faut faire des choix politiques et le choix de Sherbrooke citoyen c’est de faire de l’accès au logement une priorité. C’est en se fixant des objectifs qu’on peut aller plus loin», a-t-elle expliqué.

De son côté, Luc Fortin va créer un Fonds d’intervention prioritaire pour répondre aux urgences, qui serait financé par les revenus générés par la consommation d’électricité de Bitfarms, évalués à 7 millions $ par année. Près de 50% de ce fonds servira alors à la création de logements abordables.

«Ça ne règlera pas tous les problèmes, il faut être réaliste. Mais ça va nous aider grandement et on se donne un levier pour aller voir les autres paliers de gouvernement, notamment le provincial, pour qu’ils fassent leur part également», a mentionné M. Fortin.

Le maire sortant était dans le district de Brompton, lundi, pour inaugurer une nouvelle patinoire, mais il a été rattrapé par la crise du logement.

«Mon bilan sur ce volet est positif. Nous avons engagé une ressource à temps plein pour accompagner les locataires, j’ai fait appel aux propriétaires pour les mettre à contribution. Mais il faut faire plus et je suis déterminé à le faire», a assuré Steve Lussier.

Le logement abordable devrait être une priorité du prochain conseil municipal, selon la députée de Sherbrooke Christine Labrie, tout comme l’environnement.

Dans un texte qu’elle a publié en fin de semaine, la solidaire dit rêver que la prochaine administration abandonne le projet de desserte commerciale à l’aéroport, et se concentre sur un lien Sherbrooke-Montréal efficace en transport en commun.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.