/sports/homepage

«Le racisme est vraiment à chasser» - Luc Tardif

La Fédération internationale de hockey sur glace veut faire tout en son pouvoir pour enrayer le racisme.

• À lire aussi: Un geste raciste complètement inacceptable

C'est ce qu'a déclaré le président de l'IIHF, Luc Tardif, lors d'une entrevue avec Jean-Charles Lajoie, lundi.

Ce dernier a vivement condamné le geste regrettable d'Andrei Deniskin dont les images ont fait le tour du monde.

«Dans mes actions prioritaires, il y a la lutte contre le dopage, le racisme, l'homophobie et les paris sur les matchs. C'est vraiment à chasser, il faut être sans concessions là-dessus. Notre procédure est de saisir la fédération concernée. On va les laisser imposer des sanctions. S'ils ne le font pas, nous, on le fait directement. S'ils le font, on peut regarder la cohérence des décisions. Si le geste n'est pas suffisamment sanctionné, on peut prendre les dispositions pour sanctionner à notre juste mesure. Ma volonté, c'est de ne pas laisser passer des gestes comme ça.»

Le natif de Trois-Rivières a beaucoup de pain sur la planche. Outre la lutte au racisme, il doit préparer la venue des joueurs de la LNH aux prochains Jeux olympiques.

«À PyeongChang, le contexte n'était pas là. C'était moins propice à la venue de la LNH. Le président du Comité olympique, Thomas Bach, n'a pas compris tout de suite les efforts qu'il fallait faire auprès de nous pour tenter de convaincre la LNH. Là, tout le monde était au rendez-vous. Le Comité olympique a fait les efforts nécessaires pour séduire la LNH. Les propriétaires ont rapidement élaboré un calendrier incluant les Jeux.»

Celui qui va travailler encore avec René Fasel jusqu'au mois de décembre redoute que la pandémie de COVID-19 vienne bousiller le plan établi.

«C'est un peu plus difficile pour l'Association des joueurs. On a encore un peu de travail à faire. Ce sera mon premier dossier. L'idée est de se mettre d'accord sur une date butoir où la LNH va définitivement venir aux Jeux olympiques. Pour nous, ça serait le plus tôt possible mais on vise environ le mois de décembre. Si jamais ils ne peuvent pas venir, brutalement, à cause du COVID, il faut que toutes les fédérations aient un plan B.»

À long terme, Tardif veut trouver une façon d'uniformiser les calendriers des différentes ligues dans le but d'avoir le meilleur niveau de compétition possible. 

«On va avoir une réflexion sur la cohérence des calendriers. Ce que je souhaite, avec les ligues, c'est d'élaborer un calendrier sur dix ans dans lequel les équipes nationales et les ligues vont pouvoir se sentir à l'aise et vont pouvoir vivre. Du côté de la LNH, c'est toujours un petit peu plus compliqué.»

Voyez l'entrevue dans la vidéo ci-dessus.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.