/news/society

Près de 1,4 M$ par année pour les pensions des députés défaits

Money from Canada: Canadian Dollars. Bills spread and variation of amounts.

Vergani Fotografia - stock.adobe.com

La Fédération canadienne des contribuables (FCC) a chiffré à 1,4 million $ le coût des pensions dont bénéficieront annuellement les députés qui ont été défaits ou qui ont décidé de ne pas se représenter aux dernières élections fédérales.

«Les contribuables ne devraient pas verser trop de larmes pour les politiciens qui ont perdu cette élection puisqu’ils recevront de grosses primes de départs ou de juteux chèques de pension», a déclaré dans un communiqué Franco Terrazzano, directeur fédéral à la FCC.

Jusqu’à ce que chacun atteigne l’âge de 90 ans, la FCC estime que l’État aura versé un total de 42 millions $ en pension.

Certains députés empocheront plus que d’autres, en récoltant plus de 100 000 $ de pension annuelle: il s’agit de Steven Blaney, Wayne Easter, Peter Kent et Goeff Regan. Ce dernier recevra la plus haute pension annuelle, à 147 400 $. Ainsi, à l’âge de 90 ans, il aura cumulé 5 159 000 $.

À cela s’ajoutent les indemnités de départ offertes aux anciens députés, qui coûteront 3,3 millions $.

La FCC note que le salaire de la classe politique canadienne a été revu à la hausse au cours de la pandémie. Les députés et les sénateurs ont obtenu une augmentation de 6 900 $, les ministres, 10 100 de plus, et le premier ministre, 13 800 $.

«Grâce aux réformes du passé sur les pensions fédérales, le fardeau que les contribuables auront à assumer sera moins lourd qu’il ne l’était. Il reste encore beaucoup de travail à faire cependant pour que les salaires des politiciens respectent la capacité de payer des contribuables», juge M. Terrazzano.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.