/news/municipales2021

Projet Montréal projette un registre des loyers

La mairesse sortante de Montréal, ValériePlante, s’est engagée lundi à mettre sur pied un registre des loyers qui viendrait encadrer les prix des locations d’appartement. 

«Projet Montréal pose un geste fort pour lutter contre les hausses de loyers abusives et le phénomène de “rénoviction”. [...] La certification Propriétaire responsable permettra de mieux protéger les locataires montréalais et les logements abordables existants, tout en assurant la salubrité du parc locatif montréalais», a plaidé Mme Plante en dévoilant les modalités du programme.

Concrètement, le registre proposé obligerait tous les propriétaires d’immeubles comptant huit logements et plus à dévoiler les prix des loyers et les travaux prévus dans un horizon de cinq ans, en plus de partager des plans de gestion de la salubrité.

Ces informations seraient ensuite mises à la disposition du grand public. Ce faisant, les personnes à la recherche d’un appartement pourront se faire une meilleure idée de l’état des logements qu’ils visitent, ainsi que du prix demandé.

Selon Projet Montréal, quelque 216 000 logements se retrouveraient ainsi dans le registre.

Le Regroupement des comités logement et associations de locataires du Québec (RCLALQ), qui milite depuis des années pour l’imposition d’un registre des loyers au Québec, a avancé que la proposition représente un pas dans la bonne direction, bien qu’insuffisant.

«[Le RCLALQ] est déçu que cette mesure soit seulement obligatoire pour les immeubles de 8 logements et plus. Selon Projet Montréal, cela concernerait 216 000 logements, mais qu'adviendra-t-il des autres logements qui forment la majorité du parc locatif montréalais?», s’est questionné l’organisme dans une déclaration écrite.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.