/news/law

Quatre ans de détention pour un pédophile multirécidiviste

menottes arrestation

Photo Fotolia

Un pédophile multirécidiviste qui comptait déjà à son actif trois sentences pour des crimes à connotation sexuelle a été condamné à quatre ans de prison, lundi, au palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce. 

Éric Lemay, 50 ans, a aussi été déclaré délinquant à contrôler après s’est livré à des attouchements sexuels sur un enfant de 11 ans à 10 reprises entre les mois de mars et juin 2020.

Lemay n’en est pas à ses premières offenses en matière de pédophilie puisqu’en 2005, il avait écopé d’une peine pour des contacts sexuels avec des bébés. En 2009, il avait récidivé en agressant un jeune enfant, ce qui lui avait valu 36 mois de détention.

En plus, en 2006, il avait commis un méfait à connotation sexuel en dégonflant le pneu de la voiture d’une femme dans une halte routière, avant de lui demander une fellation en échange de son aide pour changer le pneu.

Toutes ces condamnations antérieures viennent justifier le statut de délinquant à contrôler qui lui a été attribué pour une période de 10 ans. Selon la procureure de la Couronne, Me Marie-Andrée Veilleux, «cela implique qu’il [sera] surveillé par les services correctionnels fédéraux [...] à la fin de sa peine d’emprisonnement».

«Un manquement à ce genre d’ordonnance est plus grave qu’un manquement à une probation», a-t-elle ajouté, dans un échange de courriel avec l’Agence QMI.

Dans la présente histoire, la Couronne a identifié des facteurs aggravants, tels que le jeune âge de la victime et le nombre de répétitions des gestes criminels. Seul facteur atténuant, le délinquant a plaidé coupable rapidement, évitant la tenue d’un procès et à la jeune victime de témoigner.

Le juge de la Cour du Québec, Stéphane Poulin, a donc entériné la suggestion commune qui lui a été proposée par la défense et la Couronne, condamnant Lemay à quatre ans d’emprisonnement. Si l’on soustrait la détention provisoire, il reste près de 25 mois au délinquant à purger.

Éric Lemay sera inscrit au registre des délinquants sexuels à perpétuité, en plus de devoir fournir un échantillon d’ADN.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.