/news/municipales2021

Trois-Rivières: des dizaines d’affiches électorales volées

Si la campagne électorale pour les municipales vient tout juste de commencer, certains candidats de Trois-Rivières, en Mauricie, ont déploré le vol de dizaines d’affiches électorales qui représentent des pertes de plusieurs centaines de dollars.

• À lire aussi: Trois-Rivières: la course à la mairie est lancée

Aussitôt installées, aussitôt volées. Des candidats aux élections municipales de Trois-Rivières voient leurs pancartes électorales disparaître seulement quelques heures après les avoir mises en place.

Pour l’homme d’affaires Guy Côté, qui se présente dans le district des Carrefours, il s’agit d’intimidation envers le milieu politique.

«Je trouve ça vraiment déplaisant. On n’est même pas élus encore. Je vois ça comme de l’intimidation envers des gens qui veulent s’impliquer au conseil municipal», a-t-il indiqué.

Même son de cloche pour la conseillère sortante dans le district de Chavigny, Maryse Bellemare. L’affiche grand format que son équipe avait installé près du parc Laviolette vendredi soir a été dérobée quelques heures plus tard, durant la nuit.

«Une campagne électorale c’est ardu et ça demande beaucoup d’énergie donc ça nous touche personnellement. Je dois maintenant faire ma tournée chaque jour», a-t-elle déclaré.

Les panneaux de quatre pieds par huit pieds, munis de structures de bois, sont les plus prisés par les malfaiteurs. Le candidat dans le district des Carrefours, Jean-Claude Ouellet, en avait installé six dans la nuit de vendredi à samedi. Dimanche après-midi, il ne lui en restait que deux et doit encaisser une perte de 800 $.

Devant l’ampleur du phénomène, il a décidé de retirer celles qui étaient encore en place afin de limiter les dégâts.

«Des dizaines d’heures ont été investies là-dedans. Des frais de graphisme, d’imprimerie, sans compter le temps de nos bénévoles. Et de voir qu’en 24 heures, on se fait voler ça, c’est décourageant», a déploré M. Ouellet.

Et le maire sortant Jean Lamarche n’y échappe pas. Son directeur de campagne Bernard Milette a soutenu que cinq panneaux ont été dérobés en plus de plusieurs affiches sur les poteaux.

«Les affiches sur les poteaux, ce sont probablement des gens qui voulaient faire du vandalisme. Mais les panneaux, on voit que certains secteurs étaient ciblés et que ça a été fait par des voleurs organisés. C’est bien dommage, je pense aux bénévoles qui donnent de leur temps», a souligné M. Milette.

La police de Trois-Rivières a confirmé que quatre plaintes pour vol et une pour méfait ont été déposées jusqu’à présent. Selon les autorités policières, les vols seraient plus fréquents que lors de la campagne électorale fédérale qui vient de se terminer.

Le candidat Guy Côté souhaiterait de son côté que tous les candidats de Trois-Rivières s’unissent pour dire non à l’intimidation. «On devrait se rassembler à l’extérieur de l’hôtel de ville pour lancer un message clair qu’à Trois-Rivières, on ne tolère pas ça».

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.