/finance/homepage

Les Québécois ont dépensé sans compter durant la saison estivale

Photo d'archives, AFP

Les dépenses des Québécois ont augmenté substantiellement durant la saison estivale, propice aux sorties et aux activités extérieures, selon une étude de la firme Moneris.  

Les données du fournisseur de paiement par cartes de débit et de crédit dévoilées lundi révèlent que les Québécois ont dépensé sans compter pour profiter du beau temps estival coïncidant avec un relâchement des mesures sanitaires et l’arrivée du vaccin anti-COVID-19. 

De juin à août, des augmentations substantielles ont été observées notamment dans les activités extérieures et de voyage, contrairement à l’été 2020 où l’engouement a été constaté dans les ventes de vélos et les activités dans les piscines et les terrains de golf. 

Les dépenses des Québécois ont, en effet, augmenté de 360 % dans les cinémas et les salles de spectacle, alors que pour les parcs d’attractions la hausse a été de 145 %. 

Les secteurs des attractions touristiques et expositions et des salles de quilles ont intéressé le portefeuille des Québécois qui ont vu leurs dépenses hausser de 69 % et 64 % respectivement.  

Pour les stations-service et les dépanneurs, les Québécois ont dû débourser 45 % de plus durant la même période. 

Mais, c’est dans le transport aérien que les dépenses ont explosé avec une hausse de 400 % dans les voyages à l’intérieur du pays, au moment où les dépenses pour les hôtels ont crû de 45 %. 

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.