/news/society

La conciliation travail-famille peut sauver le système de santé

Un changement de culture au sein du système de santé est nécessaire selon l’ancienne infirmière Régine Laurent qui applaudit le travail réalisé à l’Hôpital général juif de Montréal pour abolir le temps supplémentaire obligatoire.

• À lire aussi: Un hôpital sans temps supplémentaire obligatoire

«Le plus grand défi est de changer la culture de gestion», a souligné Régine Laurent.

Le problème de gestion provient entre autres des horaires qui ne favorisent pas la conciliation travail-famille.

Lors de l’émission «Le Bilan» du mercredi, Mme Laurent a confié qu’elle avait déjà obtenu une lettre de discipline pour avoir participer à une réunion de famille.

«J’ai une lettre à mon dossier en 35 ans de service [...] J'avais un mariage proche de ma famille à Ottawa au début du mois de juin. Je vais voir mon gestionnaire et je lui dis donne moi cette fin de semaine là et en échange, je vais faire la fin de semaine du 24 juin à temps simple. Le gestionnaire dit parfait, il envoie l’horaire à la centrale des horaires et il s’est fait dire non», a-t-elle expliqué.

À la suite de cette réponse, Régine Laurent a mentionné qu’elle n’allait pas rentrer pour des raisons médicales.

À son retour, sans grande surprise, elle avait une lettre à son nom mentionnant qu’elle n’était pas professionnelle.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.