/regional/troisrivieres/mauricie

Un parti politique qui ne vise pas la mairie à Trois-Rivières

PHOTO COURTOISIE: Jean-Claude Ayotte

Un parti politique municipal propose une approche différente à Trois-Rivières cette année, présentant des candidats dans chacun des 14 districts électoraux de la ville, mais aucun pour la mairie. 

«Les partis municipaux gravitent souvent autour d’une tête forte, comme Labeaume à Québec ou Coderre à Montréal, a expliqué Jean-Claude Ayotte, chef et cofondateur du parti Action civique Trois-Rivières. Notre parti ne gravite pas autour d’une personne, mais plutôt autour d’idées.»

M. Ayotte affirme donc que lui et les 120 membres du parti qui a commencé à être mis sur pied il y a un an a pris le chemin le moins fréquenté et le plus difficile en vue des élections municipales du 7 novembre prochain.

«Proposer de créer des conseils de district (une orientation du parti) est un peu moins sexy que de dire: ‘’joignez-vous à l’équipe de tel candidat vedette, il est populaire, on va se coller sur lui’’», a fait valoir M. Ayotte, en entrevue avec l’Agence QMI.

Le but de la formation politique est aussi de ne pas juste faire connaître ses idées pendant les 40 jours de la campagne électorale. «On veut faire passer nos idées pendant les quatre prochaines années», a ajouté M. Ayotte.

Et s’il fait élire un nombre majoritaire d’élus, que se passera-t-il?

«On contrôlera le conseil de ville, a affirmé celui qui est candidat comme conseiller municipal dans le district des Carrefours. Et on ne fermera pas la boutique le 8 novembre si on fait élire 2-3 conseillers, même un ou même zéro.»

Pour Danielle Pilette, professeure associée de gestion municipale au département de stratégie, responsabilité sociale et environnementale de l’UQAM, il s’agit d’une stratégie qu’on ne voit pas souvent et qui laisse soupçonner quelque chose.

«Je ne suis pas au courant de ce qui se passe à Trois-Rivières, mais si on ne présente pas de candidats à la mairie, c’est probablement que cette formation vise à aider un des candidats à la mairie», a affirmé Mme Pilette, lorsque nous lui avons parlé.

Réagissant à cela, M. Ayotte assure n’appuyer aucun des deux candidats à la mairie (Jean Lamarche et Valérie Renaud-Martin).

«Je comprends ce genre de théorie, mais ça ne reflète vraiment pas la réalité ici, on est loin de ça, a-t-il commenté. Notre stratégie est d’aller chercher les allocations disponibles pour les partis politiques et d’être encore plus forts en 2025.»

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.