/news/coronavirus

Vaccination: jusqu’à 3% des médecins du Québec en voie d’être suspendus

Jusqu’à 3% des médecins du Québec risquent de voir leur droit de pratique être suspendu dès le 15 octobre parce qu’ils ne sont toujours pas adéquatement vaccinés. 

• À lire aussi: EN DIRECT | Les derniers développements sur le coronavirus

C’est ce qu’a fait savoir le Collège des médecins dans une lettre adressée à ses membres, au sein de laquelle l’organisation indique que 97 % de ses membres ont reçu leurs deux doses de vaccin.

Le Collège des médecins compte environ 22 300 membres. Un taux de non-vaccination de 3 % signifie donc qu’un peu plus de 600 médecins ne pourront plus exercer leur métier à partir du 15 octobre, soit la date butoir imposée par le gouvernement Legault pour la vaccination du personnel de la santé.

Les médecins réfractaires à la vaccination qui n’ont toujours pas reçu la moindre dose ne pourront assurément plus pratiquer à partir de la mi-octobre, considérant qu’il faut compter au moins 21 jours entre l’inoculation de deux doses.

Les professionnels qui espéraient pouvoir continuer de travailler en évitant le contact avec les patients, par exemple en faisant de la télémédecine ou des suivis d’examen en laboratoire, peuvent aussi oublier cette idée, a précisé le Collège.

«Pour tous ceux et celles qui verront leur droit d’exercer suspendu au 15 octobre, il est maintenant de votre responsabilité déontologique d’assurer une prise en charge de vos patients et de leurs dossiers à partir de cette date, et ce, jusqu’à ce que la suspension de votre droit d’exercice soit levée», a-t-on ajouté.

Le Collège a donc invité ses membres qui ne le sont pas encore à se faire vacciner aussi vite que possible. Quelques exceptions pour des médecins ayant des contre-indications à la vaccination sont aussi prévues, a précisé l’organisation.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.