/news/politics

Controverse autour des vacances de Justin Trudeau à Tofino

«Stupéfaction et consternation»: ce sont les mots employés par l’Association des femmes autochtones du Canada (AFAC) devant la décision de Justin Trudeau de partir en vacances à Tofino avec sa famille lors de la toute première Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, jeudi. 

• À lire aussi: Journée de la vérité et de la réconciliation: Guilbault fustige Legault et défend Trudeau

• À lire aussi: Vérité et réconciliation: des mots de la reine Elizabeth II

Aux yeux de Lynne Groulx, directrice générale de l’AFAC, «la décision de s’esquiver entièrement, le jour même de la Journée nationale de la vérité et de la réconciliation, est stupéfiante par l’ampleur de son insensibilité et de son mépris pour ce que les Premières Nations, les Métis et les Inuits ont subi par suite de la colonisation.»

Mercredi soir, à la veille de la première journée de la commémoration, le premier ministre a offert un discours empreint d’émotions face au Parlement d’Ottawa, en compagnie de représentants de communautés autochtones et de survivants.

Le lendemain, celui-ci s’est rendu avec sa famille dans la ville de Tofino, en Colombie-Britannique, alors que son horaire, initialement, affichait des rencontres privées à Ottawa.

Le geste qui a été mal perçu par des leaders autochtones du pays, malgré la déclaration de M. Trudeau de mercredi selon laquelle «la journée de la vérité et de la réconciliation n’est pas une journée pour les premières nations, c’est une journée pour tous les Canadiens».

«Ces paroles sonnent incroyablement creux du fait que M. Trudeau n’a pas pris le temps que son propre gouvernement avait mis de côté pour réfléchir à la tragédie des pensionnats indiens et qu’il a choisi plutôt de filer vers Tofino pour des vacances», a déclaré Lynne Groulx dans son communiqué, diffusé vendredi.

M. Trudeau a expliqué jeudi soir sur Twitter qu’il avait «parlé au téléphone avec des survivants de pensionnats de partout au pays, écouté leur histoire et obtenu leurs conseils sur le chemin à suivre».

Écoutez la rencontre Elsie Lefebvre-Marc-André Leclerc au micro de Geneviève Pettersen sur QUB Radio: 

Le média «Global News» a même pourchassé le premier ministre sur la plage de Tofino, sans toutefois réussir à lui soutirer une réaction.

Le premier ministre avait reçu deux invitations à discuter de la part de la communauté Tk’emlúps te Secwépemc, située à Kamloops, non loin en avion de la ville côtière de Tofino. En entrevue avec «Global», la cheffe Rosanne Casimir s’est dite «vraiment attristée» par la décision du premier ministre de ne pas donner suite à ses demandes.

Elle a toutefois apprécié le fait que M. Trudeau ait «réellement honoré» les survivants des pensionnats lors de son discours de mercredi, ce qui lui «donne espoir» qu’il se rendra sur les lieux, en espérant que cela se fasse «plus tôt que tard».

Notons que c'est à Kamloops qu'ont été découvertes les dépouilles de 215 enfants au mois de mai dernier. L'événement a été le point de départ d'une vague de conscientisation au sujet des enjeux autochtones au pays.

Jeudi, le chef conservateur Erin O’Toole a été aperçu sur la colline parlementaire, discutant avec des passants venus se recueillir près de la Flamme du centenaire. Jagmeet Singh, en Colombie-Britannique, a pris part à une marche en mémoire des victimes des pensionnats, vêtu d’orange.

«Aujourd'hui, de tous les jours, vous devez savoir combien cela fait mal», a déclaré sur Twitter un député métis nouvellement élu avec le NPD, Blake Desjarlais. «Vous devez comprendre que le pays avait besoin que son premier ministre soit présent aujourd'hui. Veuillez vous excuser auprès des millions de Canadiens qui ont fait le dur travail de se souvenir, d'écouter et d'apprendre aujourd'hui.»

Le ministre du Patrimoine, Steven Guilbeault, a pris la défense de son chef en entrevue à Qub radio vendredi matin. M. Guilbeault a que s’il était vrai que M. Trudeau n’était pas physiquement présent avec des autochtones jeudi, «il a quand même pris beaucoup de temps dans la journée pour parler avec des victimes» des pensionnats.

Justin Trudeau devrait être de retour à Ottawa avant lundi.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.