/news/society

Sort des aînés québécois: la colère de Béatrice Picard

Droite comme un chêne, énergique, Béatrice Picard, marraine des Petits Frères, a à cœur le sort des aînés québécois depuis fort longtemps. C’est une femme enflammée, en colère, qui ce matin, interpelle le gouvernement du Québec.

En entrevue à LCN en cette Journée internationale des aînés, la comédienne de 92 ans n’a pas mâché ses mots quant à la pandémie qui a mis en lumière le manque de personnel et parfois même de soins dans les CHSLD et les résidences privées. 

«C’est épouvantable d’attendre une catastrophe pour s’occuper des aînés. On vient de se rendre compte que les pauvres aînés, on ne s’en était pas occupé. Ça fait 20 ans que l’on parle du problème! Est-ce que l’on pourrait trouver une solution», lance la comédienne en élevant la voix.

Des choses doivent être dites, soutient Béatrice Picard. «Il faut que gouvernement prenne les choses en charge et que l’on trouve des solutions viables. Pas besoin de construire encore des bâtisses, du béton. On a besoin de ressources. On a besoin de gens qui s’occupent des aînés non pas pour faire des sous sur leur dos», tempête la comédienne.  

*** Voyez l’intégrale de son entrevue dans la vidéo ci-haut

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.