/news/municipales2021

Financement de la culture: taxation pour Coderre, subventions pour Plante

Taxer la publicité pour financer la culture ou subventionner les lieux de diffusion? Denis Coderre et Valérie Plante ont chacun présenté des plans fort différents, lundi, pour le développement de la culture dans la métropole.

• À lire aussi: Plante VS Coderre : la population toujours aussi divisée

• À lire aussi: Mairie de Montréal: Valérie Plante a le vent dans les voiles

• À lire aussi: Une Place de la réconciliation pour remplacer la Place du Canada, propose Coderre

La mairesse sortante de Montréal, Valérie Plante, a promis de verser 1 million $ par année pour soutenir les petits lieux privés de diffusion artistique et les cinémas de quartier. 

«La pandémie a frappé très fort le secteur culturel à tous les niveaux. La culture devrait être un élément clé de notre relance», a déclaré Mme Plante en dévoilant les grandes lignes de son plan pour soutenir la culture à Montréal lors d’une conférence de presse au Théâtre aux Écuries, dans le quartier de Villeray. 

Parmi les mesures annoncées, Mme Plante veut également soutenir l’insonorisation des salles alternatives pour faciliter la cohabitation avec leur voisinage et soutenir la création de nouveaux ateliers d’artistes. 

L’ancienne Caserne 14, dans Le Plateau – Mont-Royal, vacante depuis 2015, deviendrait pour sa part un lieu de création pour les compagnies de théâtre anglophone. 

«Depuis le début de la pandémie, on travaille pour ne laisser personne derrière, et ça implique tous les artisans, les artistes et compagnies de théâtre, pour qui ça a été difficile», a-t-elle plaidé. 

Une enveloppe de 12 millions $ est aussi prévue pour le projet de la Maison de la chanson francophone dans la bibliothèque Saint-Sulpice. En mai, Denis Coderre s’était également montré favorable à l’idée, bien qu’il n’ait pas chiffré le montant qu’il lui accorderait. 

Taxer la publicité 

Ce dernier, qui est également le principal prétendant dans la course à la mairie de Montréal, était pour sa part de passage à Le Central lundi matin, pour faire connaître ses propres engagements en matière culture. 

Parmi les idées avancées par M. Coderre, celle de créer une taxation des panneaux publicitaires afin de pouvoir financer davantage la culture dans la métropole retient l’attention. 

«Ça fonctionne à Toronto. Je ne vois pas pourquoi on ne pourrait pas le faire ici. On parle de revenu additionnel de 10 millions $», a-t-il expliqué. 

Il annonce également qu’il créera de nouveaux ateliers d’artistes abordables sur le territoire de la métropole. 

«Ce n’est pas strictement une question d’argent. C’est aussi de donner les outils et les conditions pour que les artistes puissent vivre», a-t-il expliqué. 

Son parti s’est également engagé à rendre l’offre culturelle plus accessible aux résidents de Montréal qui habite dans des quartiers excentrés, notamment en créant des maisons de la culture dans les arrondissements qui en sont dépourvus. De même, M. Coderre a également soulevé l’idée de créer des navettes entre ces quartiers et les musées, situés pour la plupart au centre-ville. 

Il s’est également engagé à mieux protéger les bâtiments patrimoniaux, ainsi que de mettre de l’avant les murales de la métropole. 

L'ancien maire n’a cependant pas chiffré ses promesses, expliquant qu’il le ferait en temps et lieu. 

Les plans des deux partis en trois mesures: 

Projet Montréal

- 1 million $ pour soutenir les petits lieux de diffusion artistique 

- 12 millions $ pour le projet de Maison de la chanson francophone à la bibliothèque Saint-Sulpice 

- Subvention des salles alternatives pour qu’elles soient mieux insonorisées 

Ensemble Montréal

- Taxation des panneaux publicitaires pour financer la culture 

- Création de maisons de la culture dans tous les quartiers qui n’en ont pas encore 

- Mise à jour du répertoire des bâtiments patrimoniaux pour assurer leur protection

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.