/news/coronavirus

Tests rapides dans les écoles : «C’est vraiment très tard»

Après plusieurs semaines d’attente, les tests rapides devraient être maintenant distribués dans les écoles de toutes les régions du Québec.

• À lire aussi: Des tests rapides dans les écoles de Québec dès la semaine prochaine

• À lire aussi: Les cliniques de dépistage débordent à Montréal

• À lire aussi: Déploiement des tests rapides: la pénurie de personnel ne peut justifier le retard, selon QS

Une implantation qui aurait dû arriver beaucoup plus tôt, clame la pharmacienne Diane Lamarre.

«C’est vraiment très tard. Ça s’échelonne et ça s’étire», a-t-elle affirmé sur les ondes de TVA Nouvelles.

Et cette situation cause beaucoup d’insatisfaction auprès de la population, en plus d’engorger les cliniques de dépistage.

«Les centres de dépistage ne répondent pas à la demande. Les gens attendent deux jours avant de faire dépister leurs enfants», explique Diane Lamarre.

Actuellement, 312 éclosions ont été recensées dans les écoles du Québec. 241 classes ont dû être fermées et quelque 3000 élèves ont été déclarés positifs. Pour Diane Lamarre, il ne fait aucun doute que l’utilisation des tests rapides est cruciale.

Pour voir les explications complètes, visionnez la vidéo ci-haut.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.