/news/law

Un candidat à la mairie de Calgary condamné à 18 mois de prison

Photo courtoisie

Kevin J. Johnston, candidat à la mairie de Calgary, en Alberta, a été condamné à 18 mois de prison en Ontario après avoir été déclaré coupable de violation d’un ordre du tribunal pour avoir tenu des propos diffamatoires à l’encontre d’un restaurateur.

• À lire aussi: Un candidat à la mairie de Calgary qualifie les travailleurs de la santé de «nazis»

Le candidat n’avait pas respecté le jugement rendu en 2019 par la Cour supérieure de l’Ontario, qui lui ordonnait de cesser de diffamer le restaurateur Mohamad Fakih, que M. Johnston avait notamment qualifié de «terroriste» et de «tueur de bébés», a rapporté lundi le «Calgary Herald».

Il a alors écopé de 18 mois de prison, une peine qu’il purgera en Ontario après avoir réalisé sa condamnation en Alberta pour d’autres accusations d’outrage, a indiqué le juge Fred Myers, qui a décidé que la prison était le seul moyen de lui envoyer un message.

«Les propos de M. Johnston sont un discours de haine classique. Ils s’appuient sur des tropes pour attribuer des caractéristiques négatives basées sur de vilains stéréotypes, comme le fait de qualifier les musulmans de terroristes, par exemple», a expliqué l’homme de loi.

Le juge torontois a cependant précisé que cette décision n’était pas appliquée pour une conduite qui met en danger la société.

«Je dois rester concentré sur ce qui est devant la cour. Je condamne M. Johnston pour six actes d’outrage à la cour. Je ne le condamne pas pour ses opinions politiques, je ne le condamne pas pour sédition ou d’autres crimes», a-t-il mentionné selon le média.

Il ne s’agit pas de la première fois que M. Johnston est reconnu coupable d’enfreindre des ordonnances judiciaires, alors qu’il a déjà été accusé plus tôt cette année d’avoir ignoré les mesures sanitaires imposées en Alberta et d’avoir continué de menacer des travailleurs de la santé malgré une interdiction.

Les Services de santé de l’Alberta (AHS) avaient d’ailleurs déposé une plainte contre lui en juin dernier en engageant une poursuite de près de 1,3 million $.

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.