/news/coronavirus

COVID-19: un chef d’orchestre miraculé

Un violoncelliste de réputation internationale qui a passé trois semaines entre la vie et la mort au printemps 2020 a décidé de faire résonner sa musique en hommage au personnel soignant du CHUM, maintenant qu’il est guéri.

Ainsi, Denis Brott et ses jeunes virtuoses offrent trois concerts gratuits à l'Amphithéâtre Pierre-Péladeau aux soignants pour les remercier de lui avoir sauvé la vie.

«Le seul cadeau que je peux leur donner, c'est de la musique, c'est de parler avec mon âme», confie le chef d’orchestre.

Le virtuose de 71 ans a ressenti les premiers symptômes de la COVID à son retour d'Europe, en mars 2020.

«Le 13 mars, j'avais une fièvre de 40, chez moi», se souvient-il.

Il a dû attendre cinq jours pour finalement avoir un rendez-vous pour un dépistage à l'Hôtel-Dieu de Montréal.

«J'ai pris le numéro, mis le masque, attendu dans la file. Après deux heures, j'ai perdu conscience», raconte M. Brott.

Denis Brott était à l’époque un des premiers patients COVID à se retrouver aux soins intensifs.

«Ses poumons étaient blanchis, aux rayons X, et avaient une incapacité à échanger l'oxygène», explique Dr Jean-François Lizé, chef des soins intensifs au CHUM.

Le personnel soignant n’a eu d’autre choix que de plonger le musicien dans un coma.

«Ils m'ont mis dans un coma, où j'ai été pendant 32 jours, sur un ventilateur et tout, et tout. J'ai développé toutes sortes d'autres infections», mentionne Denis Brott.

Ce dernier a finalement pu quitter le CHUM le 4 mai 2020. Depuis ce jour, il ne cesse de répéter que le personnel soignant lui a sauvé la vie.

Mardi, Denis Brott est revenu pour la première fois aux soins intensifs pour rencontrer le Dr Rousseau, avec qui il s'est lié d'amitié pendant son hospitalisation. Les deux hommes partagent la musique comme passion.

«C'était, justement, d'aller voir M. Brott, de voir c'était quoi, les besoins. Puis, aussi, faire le relais avec la famille», explique Dr Pierre Rousseau au sujet de la rencontre.

Et c’est grâce au médecin que M. Brott a eu l’envie de renouer avec la musique. Mais son retour ne s’est pas fait sans heurt et s’est étalé sur plusieurs mois.

«Ça faisait tellement mal, tous les doigts! Et l'archet tremblait sur la corde. Je n'étais même pas capable de tirer un son», dit-il.

Denis Brott n’a pu s’empêcher d’avoir une pensée pour les dix patients qui sont actuellement aux soins intensifs du CHUM lors de sa visite.

Chose certaine, M. Brott ne pourra jamais oublier celles et ceux qui lui ont sauvé la vie au CHUM.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.