/news/law

Agents correctionnels blessés : la Cour supérieure réplique

Bloc Justice

Photo Fotolia

Dans un communiqué émis vendredi après-midi, la Cour supérieure du Québec a tenu à répliquer à un syndicat qui a fortement critiqué cette semaine un juge après qu’un prévenu eut infligé des blessures à deux agents correctionnels.

• À lire aussi: Un accusé pète les plombs en salle de cour

«Après écoute des enregistrements des auditions des 4 et 5 octobre, il s’avère que le juge qui présidait le procès n’a, en aucun temps, été informé du degré de dangerosité que représentait l’accusé qui s’en est pris aux deux agents. La décision d’un juge de retirer les menottes aux poignets d’un accusé se fonde en partie sur le niveau de dangerosité que représente celui-ci et ce sont les personnes responsables de la sécurité qui sont à même d’en informer les juges. 

Avant de prendre la décision de faire retirer les menottes à l’accusé, à la demande de la défense, le juge avait notamment demandé à la Couronne et aux agents correctionnels présents s’ils avaient des réserves à les enlever. Ils n’ont formulé aucune objection à cet égard», peut-on lire dans le communiqué.

On ajoute que des discussions sont présentement en cours avec le ministère de la Justice et la Sécurité publique quant à l’élaboration d’un protocole qui permettra d’évaluer le degré de dangerosité des accusés.

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.