/regional/montreal/montreal

Le clan Rizzuto reprend le contrôle de la mafia

Le clan Rizzuto, affaibli par les frappes policières et décimé par des attaques ennemies il y a quelques années, est redevenu «le groupe criminel le plus influent et le plus puissant» au Québec.

C’est ce que constate noir sur blanc le Service du renseignement criminel du Québec (SRCQ), qui alimente en informations tous les corps policiers sur le territoire québécois, dans un rapport interne auquel notre Bureau d’enquête a eu accès.  

Le clan sicilien a montré des signes de déclin dès 2004, l’année de l’arrestation du défunt parrain Vito Rizzuto, qui fut ensuite emprisonné aux États-Unis pour avoir comploté des meurtres, puis en 2006 après l’opération policière Colisée. 

Interrogatoire  

L’organisation a de nouveau été ébranlée quand Leonardo Rizzuto, le fils de Vito, a été appréhendé pour gangstérisme, le 19 novembre 2015, dans l’opération policière Magot.

Toutefois, Leonardo Rizzuto semblait convaincu de pouvoir s’en tirer indemne durant son interrogatoire au quartier général de la Sûreté du Québec, dont des extraits obtenus par notre Bureau d’enquête seront diffusés en primeur vendredi soir à l’émission J.E., sur les ondes de TVA.

Rizzuto et l’autre présumé leader du clan, Stefano Sollecito, arrêté en même temps que lui, ont finalement été acquittés en 2019. 

Si le clan Rizzuto était alors en perte de vitesse, «il en est tout autrement actuellement», écrit le SRCQ dans son Recueil des groupes criminels 2021

Écoutez le tour des actualités de Philippe-Vincent Foisy et Carl Marchand sur QUB Radio:

Nouvelle garde  

Le retour en force du clan Rizzuto est assuré par son nouvel état-major principalement formé de fils de vétérans mafiosi proches du défunt parrain.

Telle une compagnie, le groupe comprendrait plus de 30 membres, associés, courtiers, spécialistes, prête-noms et relations. 

Il serait mené par cinq «administrateurs» : Leonardo Rizzuto, Stefano Sollecito, Vito Salvaggio, Liborio Cuntrera et Francesco Del Balso. Les quatre premiers auraient aussi le titre de codirigeant, tandis que le dernier jouerait le rôle de financier.

Trois des quatre codirigeants ont d’ailleurs perdu des êtres chers dans des meurtres liés à des guerres de pouvoir opposant le clan Rizzuto à des factions mafieuses rivales, entre 2009 et 2016.  

Toutefois, depuis que les frères Andrew et Salvatore Scoppa, qui étaient des leaders du clan calabrais, ont été assassinés par balles en 2019, «la menace contre les hauts dirigeants du réseau Rizzuto s’est vue diminuée», note le SRCQ. 

Cette accalmie a été remise en question au printemps dernier quand le caïd Raynald Desjardins a quitté le pénitencier après une dizaine d’années d’incarcération.

Mais, ce dernier est vite retourné derrière les barreaux pour avoir enfreint des conditions de sa libération.

Écoutez la chronique de Félix Séguin au micro de Richard Martineau sur QUB radio :

Ils sont partout  

Au cours des deux dernières années, le clan Rizzuto a ainsi profité d’une «liberté d’action notable» pour se remettre bien en selle et s’impliquer dans un large éventail d’activités criminelles, d’après le SRCQ. Et ce, sur les scènes locale, nationale et internationale, précise l’agence policière.

Les policiers estiment qu’en plus des paris sportifs illégaux qui constituent maintenant leur activité «la plus importante», le clan Rizzuto serait aussi présent un peu partout sur le marché criminel : les stupéfiants, les prêts usuraires, le blanchiment d’argent, l’extorsion et l’intimidation, entre autres.

Écoutez le résumé des actualités avec Alexandre Dubé sur QUB radio au micro de Benoit Dutrizac sur QUB radio:

Alliés avec des Hells  

Le clan Rizzuto a aussi noué de nouvelles alliances stratégiques avec d’importants partenaires d’affaires, dont quatre grosses pointures des Hells Angels du chapitre de Montréal, qui feraient maintenant partie de ses associés, selon ce rapport.

Les deux premiers sont Martin Robert, considéré depuis deux ans comme le plus influent Hells au Québec, et Stéphane Plouffe, son garçon d’honneur lors du mariage somptueux de Robert, au centre-ville de Montréal, en décembre 2019.

Les deux autres Hells sont l’ex-leader du club, Salvatore Cazzetta, ainsi que Gilles Lambert.

«La force du [clan] Rizzuto réside dans ses associations avec des sujets importants et influents qui sont hors de son réseau immédiat, ainsi que de leur présence dans plusieurs secteurs de l’économie légale», note d’ailleurs le SRCQ.


Dans ce rapport interne, le SRCQ a brossé un portrait de plus de 80 gangs du monde interlope au Québec, sans toutefois y inclure les grandes organisations du crime organisé auxquelles ces groupes sont reliés, dont la mafia italienne et les Hells Angels. 

QUI SONT LES 5 ADMINISTRATEURS?  

Stefano Sollecito, 53 ans

Présumé codirigeant du groupe Rizzuto

Photo d’archives, Martin Alarie

Présumé codirigeant du groupe Rizzuto

-Fils de Rocco Sollecito, ancien lieutenant de Vito Rizzuto, assassiné à Laval en 2016   

-En 2014-2015, il devient chef des opérations et leader par intérim de la mafia montréalaise.   

-Arrêté pour gangstérisme dans l’opération Magot en novembre 2015, il est acquitté en février 2018.       


Leonardo Rizzuto, 52 ans

Présumé codirigeant du groupe Rizzuto

Photo d'archives

Présumé codirigeant du groupe Rizzuto

Avocat, il est le seul fils toujours vivant de Vito Rizzuto   

Son frère, Nick Jr., a été assassiné en décembre 2009, son grand-père, Nicolo, a connu le même sort en novembre 2010 et son oncle, Paolo Renda, qui était le consigliere et trésorier du clan Rizzuto à l’époque, n’a jamais été revu vivant après avoir été kidnappé en mai 2010.   

Arrêté dans le cadre de l’opération Magot en novembre 2015, il est inculpé de gangstérisme, de possession illégale d’une arme à feu et de possession de cocaïne, mais sera acquitté de toutes ces accusations.       


Francesco Del Balso, 51 ans

Présumé codirigeant du groupe Rizzuto

Photo courtoisie

Présumé codirigeant du groupe Rizzuto

-Il aurait blanchi plusieurs millions de dollars en jouant au Casino de Montréal en plus d’être l’un des dirigeants du réseau de paris sportifs illégaux de la mafia, avant son arrestation en 2006, selon l’enquête Colisée de la GRC.   

-En mai 2017, pendant qu’il était en libération conditionnelle, deux hommes armés ont fait irruption dans sa résidence à Laval pour s’en prendre à lui, mais il était absent.   

-Il a fini de purger sa peine de 15 ans pour gangstérisme en septembre 2019.   

-Il serait impliqué dans un projet de casino sur le territoire mohawk de Kanesatake entre autres avec le Hells Angels Martin Robert.        


Liborio Cuntrera, 53 ans

Présumé codirigeant du groupe Rizzuto

Photo d'archives

Présumé codirigeant du groupe Rizzuto

-Fils d’Agostino Cuntrera, un proche de Vito Rizzuto, assassiné par balles à Saint-Léonard en 2010.   

-En 2014-2015, il a siégé à la Table de direction de la mafia comme responsable des activités de prêts usuraires.            

  • -En 2016, il a été arrêté dans l’opération antidrogue Clemenza, mais fut libéré des accusations l’année suivante                         

Vito Salvaggio, 46 ans

Présumé codirigeant du groupe Rizzuto

Photo courtoisie

Présumé codirigeant du groupe Rizzuto

-Sa seule condamnation en matière criminelle remonte en 2002, quand il a écopé d’une peine de quatre ans pour complot à des fins de trafic de drogue.   

-En 2015, il siégeait à la Table de direction de la mafia comme responsable de l’extorsion de commerçants de qui elle perçoit le pizzo en échange de protection.   

-Il superviserait les activités de prêts usuraires.       

Le monopole des paris illégaux  

Le clan Rizzuto a profité de la pandémie pour prendre «le monopole» des paris sportifs illégaux dans la grande région montréalaise.

Dans son rapport interne sur les principaux groupes criminels actifs cette année, le Service du renseignement criminel du Québec (SRCQ) précise que non seulement les paris sportifs clandestins sont devenus la vache à lait du clan Rizzuto, mais que ce dernier s’est même adjugé l’exclusivité de ce marché criminel lucratif depuis le printemps 2020.

Le retour de Francesco Del Balso au sein des membres actifs du groupe dominant de la mafia montréalaise ne serait pas étranger à cela, laisse entendre le SRCQ. 

En septembre 2019, Del Balso a fini de purger la peine de 15 ans qu’il avait écopée pour gangstérisme à la suite de l’opération Colisée. 

Au moment de son arrestation, la Gendarmerie royale du Canada (GRC) l’identifiait comme l’un des responsables du réseau de paris clandestins exploité par le clan Rizzuto, avec Lorenzo Giordano, qui a été tué par balles à Laval il y a cinq ans.

Des millions en jeu  

Il s’agit d’un commerce illicite très payant, d’après l’évaluation faite par la GRC à l’époque de l’enquête Colisée : entre octobre 2004 et mars 2006, plus de 1600 joueurs avaient effectué un total de 820 000 paris sur le site internet du réseau, pour des mises totalisant 390 millions $ et un profit net de 26,8 millions $ pour le clan mafieux.  

Le groupe Rizzuto est soupçonné d’exploiter lui-même ses serveurs informatiques pour assurer les opérations en ligne des paris sportifs, grâce à un spécialiste québécois détenant des contacts en Europe.

Le rapport du SRCQ auquel notre Bureau d’enquête a eu accès mentionne que le commerce des prêts usuraires, dans lequel le clan Rizzuto serait étroitement impliqué, va de pair avec celui des paris sportifs illégaux. 

Les prêts usuraires et les paris sportifs illégaux offrent à la mafia «une avenue pour blanchir et recycler l’argent du crime», tout en générant des capitaux liquides additionnels qu’elle réinvestira dans d’autres activités criminelles comme l’importation de cocaïne ou d’héroïne, écrit le SRCQ.

Fruits et légumes  

Parlant de stupéfiants, les corps policiers qui partagent leurs informations avec le SRCQ allèguent que le clan Rizzuto «s’implique dans le contrôle de la distribution de drogue sur plusieurs territoires de la grande région de Montréal et de Laval». 

Le groupe mafieux bénéficierait notamment de la complicité d’entreprises légitimes de fruits et de légumes qui s’approvisionnent à l’étranger afin de faciliter l’importation de stupéfiants. 

Il ne manquerait pas de contacts parmi les narcotrafiquants basés en Italie et en Amérique du Sud.

  

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.