/news/coronavirus

Le mystère des orteils COVID résolu?

photo d'archives

Le mystère des orteils COVID, cet étonnant effet secondaire présent chez certaines personnes atteintes par la maladie, serait sur le point d’être compris par des chercheurs. 

• À lire aussi: Des semaines à souffrir des «orteils COVID»

Ce symptôme se manifeste par des hématomes sur les orteils et les pieds. Ils peuvent se transformer en plaies ouvertes, la chair peut devenir nécrosée, la circulation sanguine devient difficile. Les pieds peuvent devenir rouges, mauves puis violets.  

Selon l’étude publiée dans le British Journal of Dermatology le 5 octobre dernier, ces éruptions pourraient être le signe d’une réponse immunitaire lors de laquelle le corps attaque ses propres tissus.  

L'équipe de chercheurs a recruté 50 patients qui ont été recommandés au service de dermatologie de l'hôpital Saint-Louis à Paris après avoir développé pour la première fois des lésions ressemblant à des engelures. Tous les patients ont été admis en avril 2020, au début de la pandémie.

Les chercheurs ont découvert que la plupart des participants à l'étude portaient des niveaux élevés d'auto-anticorps, des protéines générées par le système immunitaire qui attaquent par inadvertance les tissus du corps. 

Par rapport aux individus en bonne santé, les participants ont montré une activité importante de protéines appelées interférons de type 1, qui activent les gènes de lutte contre les agents pathogènes dans les cellules immunitaires. 

Bien que ces interférons aident à combattre les virus, les cellules humaines peuvent finir par subir des dommages collatéraux au cours du processus.

Les participants à l'étude ont également montré des signes que la paroi de leurs vaisseaux sanguins avait été endommagée, ce qui peut également avoir contribué à l'apparition d'éruptions cutanées sur leurs orteils, ont noté les auteurs de l’étude. 

En général, les orteils COVID apparaissent d’une à quatre semaines après qu'une personne a contracté le SRAS-CoV-2. Les éruptions cutanées peuvent parfois persister pendant des mois.

Les nombreux cas d’orteils COVID ont commencé à apparaître dès les débuts de la pandémie, tant au Québec qu’ailleurs dans le monde. À ce moment, certains dermatologues avaient suggéré que les plaies et bosses cutanées étaient causées par une inflammation. D'autres pensaient qu'ils pouvaient résulter de petits caillots sanguins dans les orteils.

D'autres maladies virales, telles que la rougeole, peuvent provoquer des éruptions cutanées, il n'était donc pas nécessairement surprenant que la COVID-19 puisse le faire également. 

Dans la même catégorie

Commentaires

Vous devez être connecté pour commenter. Se connecter

Bienvenue dans la section commentaires! Notre objectif est de créer un espace pour un discours réfléchi et productif. En publiant un commentaire, vous acceptez de vous conformer aux Conditions d'utilisation.